Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

EPCRC - Centrafrique

(EPCRC - Église Protestante Christ-Roi de Centrafrique). Dans une situation politique en quête de stabilité, l’Église apporte son soutien à la reconstruction du pays en axant principalement son action en direction de la jeunesse.

Connu d’abord sous le nom d’OUBANGUI-CHARI, le pays devint indépendant en 1960. Après le long règne dictatorial de l’empereur Jean BEDEL BOKASSA, la démocratie est instaurée. Mais la situation politique demeure instable, comme en témoignent les mutineries des jeunes officiers de l’armée entre 1995 et 1996, et la tentative de coup d’Etat en mai 2001.

L’Église apporte son soutien à la reconstruction du pays en axant principalement son action en direction de la jeunesse.

Depuis 1968, l’Église anime un Centre Protestant pour la jeunesse qui assure l’aumônerie des lycées. Ce centre est devenu un lieu de rencontre pour différentes associations et pour des rencontres œcuméniques internationales.

Programme missionnaire

L’Église veut être une Église responsable dans sa vocation missionnaire.

Elle veut œuvrer  pour :

  •     Favoriser les échanges intercommunautaires.
  •     Renforcer sa présence à Bangui et environs.
  •     Implanter des communautés dans les provinces.
  •     Appuyer globalement le témoignage de l’Église par la création et la redynamisation des œuvres.
  •     Réorganiser l'Église.

RCA : la fiche pays
 

Informations

Dénomination : Réformée-Presbytérienne
Président : M. Ferdinand BOMBAYAKE

Vice-président : M. Bertin OUNDAGNON BASSO
Secrétaire Général : M. Andmy René LENGBELA
Membres : 460

PROJET

 

Accompagnement pastoral

La Cevaa soutient la mission de l’EPCR par la prise en charge d’un poste pastoral à Bangui, deux pasteurs (Henri Fischer et Bernard Croissant) se relaient trois semaines par trimestre pour renforcer le corps pastoral de l’Eglise.

 

Cellule psychologique

Une cellule psychologique a été mise en place à la suite de la guerre de 2013-2014. Un psychologue accompagne le travail fait sur place par des bénévoles de l’Eglise.

 

Jardin d’enfants PK 18

Le projet prévoit la construction d’un jardin d’enfants sur le site d’une paroisse dénommée Morija dans le village de Kpangba. Ce projet vise aussi la sensibilisation des parents afin de favoriser la scolarisation et développer un partenariat responsable avec la communauté de Kpangba. L’aménagement des salles de classes est terminé. Il reste un forage à creuser, afin d’alimenter l’école en eau potable.

 

Réhabilitation du centre protestant pour la Jeunesse

Ce projet vise en premier lieu à sécuriser le centre protestant qui a été victime de troubles pendant la guerre. Il faut réhabiliter les bâtiments, renforcer la capacité des enseignants, élargir la gamme des prestations de service, recruter un gestionnaire et un animateur socioculturel. La première phase urgente, qui vient de débuter est la sécurisation du centre.

 

Contact

Adresse : BP 608
BANGUI
République Centrafricaine

Téléphone : 236 75 54 67 17

Email : epcr1958@gmail.com

Retrouvez ci-dessous toutes les actualités liées à l'EPCRC

 

 

Week-end de Pâques : un événement inédit à l’Eglise Protestante Christ Roi

Le Dimanche de Pâques, 27 Mars 2016, la communauté chrétienne de l’Eglise Protestante Christ Roi (EPCR), à Bangui en Centrafrique, a célébré dans la ferveur et dans l’amour fraternel, la consécration de leur Pasteur, la nommée HABYTAT Jacqueline.

Week-end de Pâques : un événement inédit à l’Eglise Protestante Christ Roi - Lire la suite…

En chemin vers Pâques : prière pour la Centrafrique

Pour cette période précédant Pâques, la Cevaa vous propose une série de prières en lien avec ses Églises membres et avec les projets qu'elle soutient. Cette semaine, nous partons de textes sur les tentations de Jésus. Et nous vous proposons de prier pour les besoins matériels, spirituels et psychologiques de nos Églises sœurs en Centrafrique.

En chemin vers Pâques : prière pour la Centrafrique - Lire la suite…

Centrafrique : soigner les séquelles des violences

Si les pillages ont laissé des traces, les séquelles les plus graves ne sont pas les plus visibles. Elles sont toujours là, malgré le relatif retour au calme que connaît la République centrafricaine, alors que se prépare le grand Forum de réconciliation prévu à Bangui dans quelques semaines. Les besoins d'accompagnement sont grands, sur les plans tant spirituel que psychologique. C'est l'appel que lance Bertin Oundagnon, vice-président de l'Église protestante Christ-Roi de Centrafrique. La Cevaa, le Défap et la CETA se sont associés dans un programme d'aide.

Centrafrique : soigner les séquelles des violences - Lire la suite…

Un pasteur français pour Bangui

Bernard Croissant, qui a vécu plusieurs mois en Côte d'Ivoire en tant qu'aumônier militaire de l'EPUdF (membre de la Cevaa), et aujourd'hui pasteur retraité à Dieulefit (Drôme), est parti fin novembre à Bangui pour une mission d'accompagnement pastoral de l'Église protestante Christ-Roi de Centrafrique. Il a été contacté par le Défap, et intervient dans le cadre d'un poste ouvert par la Cevaa. Il devra notamment mettre en place une cellule d'écoute spirituelle et psychologique, et fournir un soutien pastoral à l'équipe pastorale de l'EPCRC.

Un pasteur français pour Bangui - Lire la suite…

Centrafrique : les causes de la violence vues par les intellectuels

En conclusion de la série de témoignages présentés à la suite de la visite d'un groupe d’intellectuels et de religieux français en RCA, cette vidéo qui les résume et les met en perspective : elle a été réalisée sur la base d'entretiens menés avec des intellectuels centrafricains, confrontés quotidiennement à la violence dans leur pays. Quelles sont les causes profondes de cette violence ? Comment la comprendre et en sortir ? Ces regards croisés sur la crise centrafricaine ont eu lieu lors des rencontres organisées fin octobre à Bangui par l’Observatoire Pharos du pluralisme des Cultures et des Religions, avec le soutien du Défap, de Pax Christi France et de l’association Liberté pour l’esprit.

Centrafrique : les causes de la violence vues par les intellectuels - Lire la suite…

Centrafrique : « Les régimes successifs ont contribué au pourrissement de cette société »

Quatrième témoignage de retour de Centrafrique, celui de Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes, président de Pax Christi et vice-Président de l'Observatoire Pharos. Il revient sur les causes profondes de la violence qui a envahi la société centrafricaine : l'irresponsabilité des dirigeants successifs qui ont joué sur des tensions latentes entre groupes sociaux ou entre ethnies, pour asseoir leur pouvoir. Quitte à mettre en danger tout ce qui faisait l'essence du "vivre ensemble" en République centrafricaine.

Centrafrique : « Les régimes successifs ont contribué au pourrissement de cette société » - Lire la suite…

Centrafrique : « La confusion s’établit entre le sociologique et le religieux »

Troisième témoignage de retour de Centrafrique : celui du pasteur Jean-Arnold de Clermont, président du Défap et vice-président de l'Observatoire Pharos. Il s'interroge sur l'importance réelle des tensions interreligieuses dans les violences que traverse le pays. Importance le plus souvent surévaluée lorsqu'on parle de la crise centrafricaine sous l'angle d'un conflit entre chrétiens et musulmans : ce n'est pas une guerre de religions. Et pourtant, des tensions préalables existaient, plutôt d'ordre social et ethnique, mais où la composante religieuse a petit à petit été mise en avant au fur et à mesure que les oppositions s'exacerbaient.

Centrafrique : « La confusion s’établit entre le sociologique et le religieux » - Lire la suite…

Centrafrique : « Ces témoignages de violence extrême renvoient chacun à lui-même »

Deuxième témoignage de retour de Centrafrique : celui de la sociologue Françoise Parmentier, présidente de Confrontations, association d’intellectuels chrétiens. Ayant pu échanger avec des intellectuels centrafricains sur la crise profonde que traverse toute la société de leur pays, elle dit son admiration devant leur "capacité de mise à distance et de retenue personnelle quant aux drames qu’ils traversent". Tout en s'interrogeant sur les scènes de violence dont ils témoignent, qui "questionnent les fondements mêmes de l’être humain".

Centrafrique : « Ces témoignages de violence extrême renvoient chacun à lui-même » - Lire la suite…

Centrafrique : « On écoutait, silencieux et sidérés »

Premier témoignage de retour de Centrafrique, celui de l'historien Jacques Sémelin, directeur de recherches Ceri-CNRS. Il faisait partie de la délégation qui est allée en octobre à la rencontre des intellectuels centrafricains pour « comprendre les racines de la violence extrême », à l'initiative de l'Observatoire Pharos et avec le soutien du Défap, de Pax Christi France et de l’association Liberté pour l’esprit. Un témoignage à retrouver sur les sites de Pharos et de La Croix.

Centrafrique : « On écoutait, silencieux et sidérés » - Lire la suite…

Centrafrique : retour de mission à Bangui

Quelles sont les racines et les implications de la "violence extrême" que connaît aujourd'hui la société centrafricaine ? Nous vous proposons cette semaine une série de témoignages d'intellectuels et religieux français de retour de Bangui. Ils y étaient au cours du mois d'octobre dans le cadre d'une série de rencontres organisées par l’Observatoire Pharos du pluralisme des Cultures et des Religions, avec le soutien du Défap, de Pax Christi France et de l’association Liberté pour l’esprit. Ces témoignages, recueillis par Pharos, ont été également repris par La Croix, dont un journaliste, Laurent Larcher, accompagnait la délégation.

Centrafrique : retour de mission à Bangui - Lire la suite…

La République centrafricaine en quête de justice

Comment apaiser les tensions qui se sont installées en RCA et semblent aujourd'hui dresser des barrières infranchissables entre communautés ? Le Défap et la Cevaa se sont engagés dans un travail de fond avec les responsables d'Eglises. En témoigne la dernière visite organisée à Bangui pour permettre les échanges avec des intellectuels centrafricains témoins directs des violences ; en témoigne encore le poste pastoral ouvert à Bangui par la Cevaa. L'un des problèmes principaux problèmes étant la difficulté à obtenir justice... Pour l'illustrer, nous reproduisons ici un article d'analyse d'IRIN News (Integrated Regional Information Networks), réseau d'information rattaché au Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU.

La République centrafricaine en quête de justice - Lire la suite…

Centrafrique : « Comprendre les racines de la violence extrême »

Une délégation de religieux et intellectuels français s'est rendue à Bangui du 22 au 25 octobre, emmenée par le pasteur Jean-Arnold de Clermont. Objectif : permettre les échanges avec des intellectuels centrafricains, témoins directs des horreurs de la crise que traverse leur pays. Ces rencontres ont eu lieu alors que Bangui venait de traverser un nouvel épisode de violences, qui avait retardé l'arrivée au Sénégal des délégués centrafricains invités à l'AG de la Cevaa.

Centrafrique : « Comprendre les racines de la violence extrême » - Lire la suite…

Message de Centrafrique : « Nous sommes dans la fournaise »

Violence quotidienne, survie au milieu des groupes armés qui peuvent attaquer à tout moment sous le regard de forces internationales passives : les deux délégués de l'Eglise protestante Christ-roi de Centrafrique ont donné, lundi 20 octobre, devant l'AG de la Cevaa, un témoignage frappant du calvaire que vit la population centrafricaine entière. Tout en prenant une image biblique, celle de Schadrac, Méschac et Abed-Nego, les trois Hébreux jetés dans la fournaise par le roi Nebucadnetsar.

Message de Centrafrique : « Nous sommes dans la fournaise » - Lire la suite…

Porto-Novo : rencontre entre femmes de quatre Églises de la Cevaa

Une trentaine de représentantes de quatre Églises de la Cevaa (EPCR, EPMB, EEPT et EMT) sont réunies depuis le 22 septembre, et jusqu'au 5 octobre, au Centre Polyvalent d'Anavié (Porto Novo, Bénin). Le but de cet échange : partager leurs expériences, et apprendre à traduire la vision de leurs différents mouvements dans un plan stratégique afin d’être outillées pour accomplir la mission qui est la leur dans leurs communautés respectives. Revivez ici, en images, les premiers moments de cette rencontre.

Porto-Novo : rencontre entre femmes de quatre Églises de la Cevaa - Lire la suite…

Centrafrique : apprendre aux jeunes la paix, non la haine

Comment voir l'avenir quand on est jeune à Bangui ? Dans une ville où la méfiance entre communautés a érigé des barrières, où les armes circulent – sans justice et sans police ? Au sein des Eglises, de la société civile, des responsables Jeunesse plaident contre la violence et les discours qui divisent. Rencontre avec deux d'entre eux, membres de l'Eglise protestante Christ-Roi de Centrafrique, en formation à Porto-Novo.

Centrafrique : apprendre aux jeunes la paix, non la haine - Lire la suite…

Échos du Conseil exécutif de la Cevaa - avril-mai 2014

Les membres du Conseil Exécutif de la Cevaa-Communauté d’Églises en mission se sont réunis à Crêt-Bérard, en Suisse, du 27 avril au 4 mai 2014, sous la présidence du pasteur Thierry Muhlbach, Président de la Communauté.

Échos du Conseil exécutif de la Cevaa - avril-mai 2014 - Lire la suite…

Séminaire Église et santé : quelles relations avec les Etats ?

Les Eglises ne sauraient se substituer aux Etats dans le domaine de la santé publique. Mais que faire quand la situation de ces Etats ne leur permet plus d'assumer leur rôle, et que les moins favorisés au sein d'une population risquent de se trouver exclus de l'offre de soins ? Ce sujet, ardu, a été abordé lors du séminaire "Église et santé" au Togo. Voici la contribution du Dr Daniel K. Adossi, de l'hôpital Bethesda Agou, Togo.

Séminaire Église et santé : quelles relations avec les Etats ? - Lire la suite…

Les centres confessionnels de santé : quels enjeux à travers l'histoire ?

Les œuvres de santé ont une histoire déjà longue : leurs origines se confondent avec celles des institutions hospitalières elles-mêmes, qui selon les époques ont pu tantôt prendre soin des indigents et étrangers sous l'impulsion des Eglises, tantôt devenir des instruments de politiques de santé publique échappant à toute considération spirituelle. Pour les missionnaires, les œuvres de santé faisaient partie intégrante de l'annonce de l'Evangile. L'éclairage de Célestin Kiki, Secrétaire général de la Cevaa, à l'occasion du séminaire "Eglise et santé" qui s'est tenu au mois de mai au Togo.

Les centres confessionnels de santé : quels enjeux à travers l'histoire ? - Lire la suite…

Centrafrique : des nouvelles de l'aide aux déplacés

En dépit des difficultés logistiques et de sécurité, des organisations humanitaires s'efforcent de venir en aide à la population centrafricaine ; parmi elles, des organisations confessionnelles comme celles qui opèrent dans le réseau ACT Alliance, collectif constitué par des Eglises membres du Conseil œcuménique des Églises et de la Fédération luthérienne mondiale.

Centrafrique : des nouvelles de l'aide aux déplacés - Lire la suite…

Les frontières se ferment pour les Centrafricains

Après les affrontements fin mai, qui avaient culminé par un massacre de déplacés dans une église de Bangui, la violence a de nouveau décru. Mais, conséquence de cette instabilité en RCA, circuler dans les pays voisins comme le Congo-Brazzaville ou le Cameroun devient de plus en plus difficile pour les commerçants centrafricains, ce qui aggrave la pénurie en République centrafricaine.

Les frontières se ferment pour les Centrafricains - Lire la suite…

Centrafrique : dernières images de la visite de solidarité à Bangui

Les violences qui ont repris ces derniers jours notamment à Bangui, et ont culminé avec un massacre dans une église, ne doivent pas faire oublier que de nombreux leaders religieux de toutes confessions sont engagés dans le dialogue et tentent de faire progresser les idées de paix. Elles ne doivent pas faire oublier non plus que la population centrafricaine toute entière doit être considérée comme prise en otage par des violences perpétrées par une minorité, pendant que la situation humanitaire exige une aide immédiate. Solidarité envers toute la population centrafricaine : tel était le message central de la visite de la délégation Cevaa-Ceta-Défap en avril à Bangui, dont voici un résumé à travers ces images inédites de Claire Bernole, de Signes des Temps.

Centrafrique : dernières images de la visite de solidarité à Bangui - Lire la suite…