Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'Églises en mission

Nouvelle-Calédonie : visite à l'école pastorale Béthanie

La mission effectuée du 2 au 9 juin 2018 en Nouvelle-Calédonie par le Secrétaire exécutif en charge du pôle Animations, Samuel Désiré Johnson, visait notamment à maintenir les liens avec le Centre de formation théologique et pastorale de Béthanie, évoquer les projets de formation, rencontrer l'équipe enseignante, les étudiants et l'envoyé de la Cevaa qui assure actuellement des cours d'Ancien Testament. Elle a aussi permis d'évoquer avec la direction de l'EPKNC l'organisation du référendum d'autodétermination, qui soulève des inquiétudes dans l'archipel, et la manière dont l'Église s'y prépare.
L'envoyé de la Cevaa, Olivier Delachaux (au centre de la photo), lors d'un repas partagé © Cevaa

Pour l'EPKNC (Église Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie), le Centre de formation théologique et pastorale de Béthanie joue un rôle essentiel : c'est là que l'Église forme tous ses futurs ministres (pasteurs, évangélistes, animateurs bibliques et aumôniers). Depuis sa création au XIXème siècle, il est installé à Xépénéhé, sur l'île de Lifou. Les étudiants y suivent un enseignement de quatre ans, à l'issue duquel a lieu la phase de recrutement par le département des ministères (DEMI), constitué de dix pasteurs élus par le synode général. L'école pastorale de Béthanie bénéficie d'un soutien régulier de la part de la Cevaa : actuellement, trois de ses enseignants sont des anciens boursiers de la Communauté ; l'EPKNC vient de bénéficier d'une nouvelle bourse pour un de ses étudiants ; et des envoyés de la Cevaa viennent régulièrement y assurer des missions d'enseignement. Actuellement, c'est Olivier Delachaux, de l'EPUdF (Église Protestante Unie de France), qui y donne des cours d'Ancien Testament et occupe aussi les fonctions de responsable de la bibliothèque.

L'intérêt de maintenir le lien vivace avec cette Église membre est évident : c'était l'un des objectifs de la mission de Samuel Désiré Johnson, Secrétaire exécutif en charge du pôle Animations, qui s'est rendu du 2 au 9 juin 2018 en Nouvelle-Calédonie. Après avoir rencontré la direction de l'EPKNC, il s'est rendu à Béthanie pour s'y entretenir avec les responsables de l'école et l'envoyé Cevaa. Sa mission comportait en outre un volet d'enseignement et prévoyait l'organisation d'une session d'Animation théologique avec les pasteurs de la Grande Terre (Nouméa).

Référendum : l'Église se prépare

Pour aller plus loin :

Cette mission comportait aussi d'autres enjeux, dans un contexte très particulier pour l'EPKNC et toute la Nouvelle-Calédonie : celui de l'organisation du référendum d'autodétermination prévu en novembre 2018. Une échéance attendue par toute la population avec beaucoup d'interrogations et certaines inquiétudes ; un vote qui devrait marquer la sortie des «Accords de Matignon» et qui cristallise les tensions après 30 ans de paix civile. À Nouméa, s'entretenant dès le lundi 4 juin avec le Président de l'EPKNC, Étienne Wakira Wakaine et le Secrétaire général, Paul Kabo Padome, le Secrétaire exécutif de la Cevaa a pu s'enquérir de la manière dont l'Église se prépare à ce référendum. En prévision de ce vote qui provoque des divergences jusqu'en son sein, l'Église multiplie les rencontres, non seulement avec ses membres, mais aussi avec les politiques, conscients du rôle important que l'EPKNC peut jouer dans ce processus.

Cette rencontre avec la direction de l'EPKNC a permis d'aborder d'autres points : parfois délicats, comme le processus de résolution des tensions avec la paroisse du Vieux Temple à Nouméa ; parfois davantage sources de satisfaction immédiate, comme l'avancée du projet de publication du Manuel : Le référentiel de l'éducateur de l'École du Dimanche, qui a reçu l'appui financier de la Cevaa. Au cours de ce même entretien, les responsables de l'Église ont fait part de leur intention de réactualiser leur Programme Missionnaire, dont la version actuelle avait été rédigée avant le changement du nom de l'Église, dénommée jusqu'en 2013 Église Évangélique en Nouvelle-Calédonie et aux îles Loyauté (EENCIL).

Béthanie : un cours et des rencontres

Session d'Animation théologique sur le thème de la prochaine AG de la Cevaa en présence du Vice-Président de l'Église Protestante Māòhi, Jean Terurai, et de son épouse © Cevaa

À Lifou, où il a été accueilli par un repas partagé avec toute la communauté après la traditionnelle «coutume», c'est par un cours d'Histoire que le Secrétaire exécutif de la Cevaa a entamé dès le 5 juin sa mission au Centre de formation théologique et pastorale de Béthanie. Le thème portait sur «Les débuts de la Mission catholique et des Missions protestantes : spécificités, motivations/motifs et objectifs». Il a également eu l'occasion de rencontrer les professeurs et les étudiants lors d'un moment d'échange sur la Cevaa, ses missions et ses domaines de collaboration avec Béthanie. Ce séjour de quelques jours à Lifou lui a aussi permis de s'entretenir avec l'envoyé de la Cevaa, dont il a pu constater la bonne intégration.

Quittant Béthanie, et suivant ce qui avait été convenu avec les responsables de l'EPKNC, le Secrétaire exécutif de la Cevaa a ensuite assuré le 8 juin une session d'Animation théologique sur le thème de la prochaine Assemblée Générale, à savoir : «Le chrétien et l'intolérance religieuse». Cette session a eu lieu dans la salle de réunion de la direction de l'EPKNC, avec plusieurs pasteurs parmi lesquels figuraient notamment le Vice-Président de l'Église Protestante Māòhi, Jean Terurai, et son épouse, alors en visite de travail en Nouvelle-Calédonie. «Un très bon moment d'échange», selon Samuel Désiré Johnson, qui souligne que «la présence de deux pasteurs de l'Église Protestante Māòhi a permis d'élargir l'horizon».

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more