Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Assemblée Générale de la Cevaa : l'affiche de l'événement

La huitième Assemblée Générale de la Communauté d'Églises en mission se tiendra du 12 au 22 octobre 2014 à Saly, au Sénégal. L'affiche de ce grand rendez-vous de toutes les Églises membres est prête et vous pouvez la découvrir ici en avant-première. L'occasion, aussi, de revenir sur ce que représente cette AG dans la vie de la Cevaa.
L'affiche de la 8e AG de la Cevaa © Florence Lezais pour Cevaa

L’Assemblée Générale de la Cevaa réunit les délégués représentant les Églises membres. Nommés pour 4 ans, ils se réunissent une fois tous les deux ans pour une session d’environ 10 jours qui se tient alternativement dans une Église d’Europe et dans une Église d’un pays du Sud. L’Assemblée Générale a pour tâche d’évaluer les besoins de la Communauté, d’élaborer une stratégie, de prendre les décisions définissant la politique à mettre en œuvre, de voter le budget. A chaque renouvellement, elle désigne en son sein un Conseil Exécutif.

L’Assemblée Générale de Saly, au Sénégal, sera la huitième dans l’histoire de la Cevaa. En 1971, la Mission de Paris laisse la place à la CEVAA, Communauté Évangélique d’Action Apostolique. Il s’agit alors, pour reprendre l’expression de David Bosch, d’un véritable changement de paradigme. L’enjeu était de passer de façon radicale d’un modèle injuste dans la répartition des pouvoirs, des responsabilités et des prises de décisions à un modèle de partage et d’engagement commun dans la proclamation de « l’Évangile tout entier dans le monde tout entier ». Dès lors, toutes les Églises étaient missionnaires, l’Europe devenait un champ de mission et les cultures sans distinction s’imposaient comme une chance pour l’évangile.

La CEVAA, dès sa naissance, se présente comme la concrétisation des rêves portés par toute la famille œcuménique depuis la III° assemblée générale du COE de New Delhi en 1961. En 1977, la Mission de Londres suivra le même chemin en créant le « Council for World Mission », puis viendra le tour de la « Vereinigte Evangelische Mission » de Wuppertal qui créera en 1993 une structure communautaire appelée « United in Mission ».

A la fin des années 80, des voix s’élèvent au sein des Églises pour demander une évolution dans le fonctionnement jugé trop administratif et centralisé de la CEVAA. Le Conseil de Morija en 1991 décide que des assises seront convoquées en vue de refonder la CEVAA. Elles se tiennent en 1996 à Torre-Pellice. Elles appellent à un véritable sursaut dans le sens de plus de participation, plus de transparence, plus de pertinence dans la mission et l’animation théologique... Ce souffle de changement venu de Torre-Pellice trouve une première concrétisation avec les nouveaux statuts adoptés en 1999 au conseil de Maré en Nouvelle-Calédonie. On passe alors de la CEVAA, Communauté Évangélique d’Action Apostolique, à la Cevaa, Communauté d’Églises en mission. Et derrière ce changement de nom s’avancent des transformations profondes. La Cevaa ne sera plus seulement dirigée par un Conseil où siège un représentant par Église membre, mais par une Assemblée Générale où siégeront deux délégués par Église membre, dont un représentant pour les femmes ou les jeunes.

Les AG, des rendez-vous essentiels dans la vie de la Communauté

Pour aller plus loin :
 - Agenda : la 8e AG de la Cevaa en octobre 2014 à Saly
 - Sénégal, octobre 2014 : les enjeux de l'Assemblée Générale de la Cevaa
 - Visages du protestantisme au Sénégal
 Retrouvez prochainement une présentation de l'Assemblée Générale de la Cevaa à travers le dossier de la Presse Régionale Protestante (France) ainsi que dans l'émission Présence Protestante de la RTS (Radiodiffusion Télévision Sénégalaise).

Depuis leur mise en place, ces grands rendez-vous de la Cevaa que représentent les Assemblées Générales se sont montrés essentiels dans la vie de la Communauté d’Églises en mission. La dernière en date, qui s’est tenue du 16 au 24 octobre 2012 à Torre Pellice, haut-lieu des vallées vaudoises d’Italie, coïncidant avec les manifestations autour du 40e anniversaire de la Cevaa, a ainsi eu comme thème principal l’évaluation du travail effectué au cours de ces 40 dernières années. Après une enquête préalable conduite dans les Églises et des travaux thématiques fructueux tout au long de l’assemblée, le pacte communautaire a pu être renouvelé, permettant d’approfondir ce lien qui unit aujourd'hui 35 Églises à travers le monde. Tous les participants ont réaffirmé le caractère unique et « prophétique » de la Cevaa. Le pasteur André Karamaga, secrétaire général de la CETA (Conférence des Églises de toute l’Afrique) a reconnu lui-même l’originalité de cette communauté d’Églises : « la Cevaa n’est ni un Conseil d’Églises qui siègent côte à côte, ni une Conférence d’Églises qui se consultent, mais une Communauté d’Églises en mission ».

Une des priorités de l’Assemblée générale d’octobre sera le lancement de l’Action commune « Familles, Évangile et Cultures ». Saly verra aussi la poursuite de la réflexion entamée lors de l’AG de Torre Pellice sur les finances. « Nous ressentons le besoin de dégager plus d’énergie pour ce qui se vit ensemble », souligne aujourd’hui le président de la Cevaa, Thierry Muhlbach. Et pour cela, de dépasser les règles actuelles d’attribution des fonds qui prévoient un pourcentage fixe pour « des projets individuels d’Églises, dans lesquels la dimension communautaire ne transparaît pas toujours ». Priorité donc aux Actions Communes, souligne Célestin Kiki, secrétaire général de la Cevaa, aux « projets réunissant plusieurs Églises, aux échanges, aux rencontres dans la communauté ». Si la Cevaa peut agir pour le développement, ce n’est pas sa vocation première, et elle peut le faire plutôt comme facilitateur, en favorisant les mises en réseau pour trouver des financements extérieurs.

  La charte de la Cevaa : "Partager, agir, témoigner"  
  « La Cevaa est une Communauté d’Églises protestantes en Mission, créée en 1971 à Paris. Elle regroupe actuellement 35 Églises protestantes réparties dans 24 pays en Afrique, en Amérique Latine, en Europe, dans l’Océan Indien et dans le Pacifique.
  La Cevaa est créée à un moment de grande effervescence sur la scène du mouvement œcuménique et plus largement sur la scène sociale et politique dans le monde. C’est une époque de mutation. Les principes qui sont mis en œuvre avec la création de la Cevaa sont très largement l’unité de l’Église et la mission. La parole de Dieu est interprétée en tension avec les réalités des contextes particuliers et locaux. La pluralité des contextes implique une pluralité des expressions de foi et des théologies locales. L’Evangile rencontre et dialogue avec toutes les cultures. La foi chrétienne doit être repensée et reformulée de façon nouvelle dans le contexte de chaque culture humaine. La Cevaa se veut missionnaire de «partout vers partout». C’est le principe de la mission sans frontière. La mission s’intègre dans le projet de vie de l’Église, la mission c’est l’Église ! L’Église est le peuple de Dieu en marche, signe de la grâce de Dieu dans le monde et dans le contexte où elle se trouve. La mission est mission de Dieu. Elle est le mouvement qui va de Dieu lui-même vers le monde. La Cevaa est une communauté de vie internationale, favorisant le lien et la rencontre, l’échange et le partage, pour élaborer et mettre en oeuvre des stratégies missionnaires adaptées et efficaces. A la Cevaa, nous vivons la foi de façon plurielle en fonction des contextes et situations (...) »
Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,