Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

La Cevaa et la Jeunesse : un réseau consolidé et de nouveaux projets

Où en est la stratégie Jeunesse de la Cevaa au bout d'un an de travail de son chargé de mission ? Roger Lasmothey revient sur ce qui a été mis en place : le Séminaire international des Responsables Jeunesse, les contacts plus étroits entre animateurs de diverses régions de la Cevaa et les nouveaux projets introduits par les groupes de jeunes des Églises membres. Et il évoque les prochains rendez-vous.
Séminaire Jeunesse de Porto-Novo : la Cevaa et les jeunes
Séminaire Jeunesse de Porto-Novo : aller plus loin pour les jeunes de la Cevaa

 

- Voilà un an que vous êtes chargé de mission Jeunesse pour la Cevaa. Quels ont été les événements marquants de l’année écoulée ?

Roger Lasmothey lors du séminaire des Responsables Jeunesse au Bénin © F. Lefebvre pour Cevaa

Roger Lasmothey, chargé de mission Jeunesse de la Cevaa : Avant toute chose, permettez-moi de remercier le Seigneur Tout-Puissant pour les grâces qu’il nous accorde.

Ensuite mes remerciements vont à tous les membres du Conseil exécutif de la Cevaa avec à sa tête, le Président Thierry Muhlbach.
J’adresse toute ma gratitude au Secrétaire général, le Pasteur Célestin KIKI.

Mon affection va à tout le reste de l’équipe du secrétariat pour leur soutien. Je citerai Samuel Johnson- SX Animations, Anne-Sophie Macor - SX Projets sans oublier Ghyslaine, Arielle et Florence.

À tous les délégués à l’Assemblée générale de Saly, pour leur conseil, je dis un grand merci.

À toutes les Églises membres, je me réjouis de nos fructueuses collaborations...

Effectivement, voilà un an et quelques semaines déjà que j’ai été nommé par la Cevaa au poste de Chargé de mission Jeunesse...

Dès ma prise de fonction, le tout premier défi à relever avec l’ensemble du Secrétariat était d’organiser, avant l’Assemblée Générale d’octobre 2014, le Séminaire international des Responsables et Animateurs Jeunesse des Églises membres et ceci conformément au point 1 du document de stratégie Jeunesse. Nous avons donc pris le taureau par les cornes avec le soutien de tout le réseau d’Églises membres et avons pu organiser ce séminaire qui s’est tenu à Porto-Novo, au Bénin, du 27 juillet au 3 août. L’Église protestante méthodiste du Bénin nous a prêté son cadre pour cet événement majeur pour la jeunesse de nos Églises. Nous avons eu la participation de 27 Églises sur les 35 membres de la Cevaa, représentant 22 pays d’Afrique, d’Amérique latine, d’Europe et du Pacifique.

Avant le séminaire, j’ai participé activement à l’atelier de relecture du nouveau manuel d’animation théologique qui s’est tenu à Bagbé (Togo) en mai 2014.

Après le séminaire, l’autre événement marquant a été l’Assemblée Générale de Saly (octobre 2014) au cours de laquelle, j’ai présenté à l’ensemble de la Communauté ce qui avait été réalisé depuis ma nomination. Résidant dans le pays d’accueil (Sénégal), j’ai aussi été aux avant-postes de l’organisation de cette Assemblée Générale.

En janvier dernier, j’ai aussi participé à la session des Coordinations qui s’est tenue à Sète (France).

À Dieu soit la gloire pour tout ce qui a pu être accompli durant cette première année.

 

- L’Assemblée Générale de Saly (Sénégal), en octobre dernier, a marqué la pérennisation de la stratégie Jeunesse de la Cevaa. Depuis cette date, de quelle manière s’est traduit cet engagement renouvelé ?

Roger Lasmothey à Montpellier, siège du secrétariat de la Cevaa © Roger Lasmothey pour Cevaa

Effectivement, après la présentation des résultats obtenus lors des huit premiers mois de mon mandat, l’Assemblée Générale, instance souveraine de décision de la Cevaa, a jugé bon de confier au Conseil exécutif de trouver les voies et moyens pour que l’action Jeunesse soit consolidée et pérennisée. Le Conseil a donc proposé de me reconduire à ce poste pour un mandat de 4 ans. Ce que j’ai accepté.

J’ai aussi pu consolider le réseau des Responsables Jeunesse des Églises membres qui fonctionne par le biais d’une liste de diffusion électronique et dispose d’une page facebook « Jeunesse Cevaa ». D’ailleurs, un forum en ligne est actuellement en test. Ce qui donnera encore plus d’espaces pour des échanges et des discussions autour des sujets qui nous intéressent.

J’ai multiplié les contacts avec les Responsables Jeunesse pour mieux faire connaître et comprendre la stratégie Jeunesse telle que la conçoit la Cevaa. Ce qui nous permet d’avoir des remarques et des suggestions constructives à tous égards.

Les thèmes inscrits dans le document de stratégie Jeunesse sont devenus des points essentiels d’activités locales dans les groupes de jeunes des Églises membres. Les thèmes les plus courants sont : l’animation théologique, le développement holistique, la gestion des conflits pour ne citer que ceux-là.

J’ai réussi à insuffler des initiatives de projets aux Responsables et Animateurs Jeunesse. En témoigne la douzaine de projets introduits cette année par les groupes de jeunes des Églises membres.

Roger Lasmothey avec quelques Responsables Jeunesse lors de l'AG de la Cevaa au Sénégal © F. Lefebvre pour Cevaa

Ces projets ont été reçus et instruits par mes soins. La session des Coordinations qui s’est tenue à Sète du 25 janvier au 1er février 2015, et que j’ai évoquée un peu plus haut, a été pour moi comme un baptême de feu. C’est à cette instance que reviennent l’étude et les avis sur les projets à transmettre au Conseil exécutif. Cet exercice a été très enrichissant et a renforcé ma conviction que la vie communautaire et le vivre-ensemble dans nos diversités cultuelles et culturelles peuvent se transmettre et se consolider au travers de nos projets.

Pour la suite, je compte encore multiplier les rencontres et les contacts avec les Jeunesses respectives des Églises membres et aussi les soutenir, dans la mesure des moyens de la Communauté. Le partage d’expérience et la connaissance de l’autre demeureront toujours parmi les axes principaux de mon action.

Je serai aussi chargé de la partie « Animation jeunesse » du séminaire de formation des animateurs théologiques « Nouvelle génération » qui est prévu en juin à Porto-Novo (Bénin).

Comme il a été dit à Gédéon, nous restons convaincus que L’Éternel nous dit : « Va avec cette force que tu as » (Juges 6 : 14)... les forces qui proviennent de lui-même.

 

- Sur un plan plus personnel, en quoi votre perception de votre travail a-t-elle évolué ? Quelles sont les similitudes, quelles sont les différences lorsqu’on passe de la direction du département Jeunesse d’une Église (en l’occurrence, l’EPS, Église Protestante du Sénégal) au poste de chargé de mission Jeunesse d’une Communauté d’Églises, la Cevaa ?

© Cevaa

Je viens de deux Églises si je peux m’exprimer ainsi.

Avant de venir au Sénégal, et donc de devenir membre de l’Église protestante du Sénégal, j’étais un fidèle de l’Église évangélique presbytérienne du Togo (EEPT) où j’ai été baptisé et confirmé. Et c’est là que j’ai commencé mes premiers pas dans les groupes constitués en Église. Membre de la fanfare de ma paroisse à Nyékonakpoè (Lomé-Togo), j’étais membre actif du mouvement des jeunes.

Arrivé au Sénégal en 2004, j’ai tout de suite intégré l’EPS et j’ai été, entres autres responsabilités, coordonnateur (premier responsable) du Mouvement des jeunes de la paroisse de Dakar-Dieuppeul après avoir dirigé le groupe chargé de la redynamisation de ses activités qui étaient, quelque peu, en léthargie.

Au synode de l’EPS de 2010, j’ai été nommé Directeur du Département Jeunesse et reconduit l’année suivante.

L’EPS est une Église « multinationale » où l’on rencontre des origines de toutes les régions d’Afrique, et parfois même d’Europe.

Ceci constitue la première similitude avec la Mission Jeunesse de la Cevaa, une communauté d’Églises venant de 3 continents et de 27 pays différents. Le fait de travailler avec des jeunes de diverses origines n’était pas une nouveauté pour moi et a facilité mon travail.

Les différences se situent beaucoup plus dans la taille et l’envergure des activités à organiser et à gérer ainsi que dans les manifestations auxquelles je participe.
Une des particularités est aussi de participer à des travaux et discussions avec des éminents théologiens de divers horizons, ce qui a été une découverte pour moi et qui demeure une richesse incommensurable. Cela modifie fortement mes appréciations et m’ouvre encore plus l’esprit.

En somme les différences et les similitudes des deux postes m’ont encore plus fait voir à la fois l’universalité et la complexité de la foi qui nous unit.
 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more