Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

La Cevaa : un formidable outil pour le partage et la vocation

Entretien avec Berthin Nzonza, membre du conseil exécutif de la Communauté des Eglises en Mission et représentant de la région Europe.

© Peter Romeo / riforma.it

 

« Je suis convaincu, profondément convaincu que la Cevaa pourrait représenter pour l'Eglise vaudoise une ressource encore plus importante qu'elle ne l'est aujourd'hui." Au cours de l’entretien, Berthin Nzonza, l’a répété plusieurs fois. M. Nzonza a passé la majeure partie de sa vie au sein de la Communauté des Eglises de Mission, créé à Paris en 1971 suite à l'ancienne Société des missions protestantes, qui regroupe aujourd’hui 35 églises disséminées dans le monde entier. « La grande saison missionnaire a montré la face latérale des nouvelles luttes sociales, l’environnement était bouillonnant », poursuit Nzonza. « Il était nécessaire d'imaginer une autre façon de transporter et de partager la parole du Seigneur, en vue d'échanger les expériences, pratiques et théologiques, matérielles et spirituelles ». Maintenant qu’il fait partie depuis quelques mois du Conseil exécutif, l'organe politique de la Cevaa, Berthin insiste également sur l'action professionnelle qu’un tel service de mission peut apporter : « Il y a beaucoup de jeunes qui souhaitent vivre des expériences d'aide et de coopération dans les pays du sud, et à ce jour ils le font surtout à travers des ONG. Beaucoup d'entre eux sont sûrement croyants, et pour cela, j'imagine qu'ils pourraient trouver des réponses dans une présence protestante dans certains pays. Une sorte de missionnaires des années 2000, qui doivent porter l’Evangile dans des régions du Monde où on vit chaque jour plus intensément qu’ici. Mais où on pourrait aussi partager différentes façons de vivre sa foi ".

 

Berthin Nzonza, 2016, DR

 

L'Eglise vaudoise est bien connue au sein de la Cevaa surtout pour son engagement diaconal, qui, ces dernières années, a considérablement augmenté et prend la forme d'un soutien à travers divers projets d'églises sœurs, en particulier en Afrique, et dont le fer de lance est le projet Solidarité Santé, qui voit la mise en réseau des compétences et des ressources de 10 hôpitaux dispersés dans 8 pays. « Il y a un intérêt réel et fort vis-à-vis du monde vaudois. C’est pourquoi je le répète : je suis sûr que cela augmentera les vocations pastorales devant un effort de structurer notre présence dans certaines réalités. Un peu "sur le modèle de ce que font depuis longtemps les diaconies française et suisse, qui ont ouvert des canaux d'échange très positifs et denses avec de nombreuses communautés évangéliques qui font partie de la Cevaa. Du partage – mot-clé dans la communauté de la Cevaa - nous ne pouvons sortir qu’enrichis ". L'invitation est également étendue aux pasteurs, déjà en poste ou en passe de l’être, parce que « vivre personnellement dans certains contextes aiderait tout le monde à mieux comprendre par exemple la situation des migrants qui est aujourd'hui si dramatique ».

 

"Les premières fois où j’intervenais aux réunions, ceux présents étaient étonnés que je sois noir et en même temps, membre de l'Eglise vaudoise. C’est le même étonnement et la même joie que j'ai vécus il y a quelques années lorsque, au cours de ma première rencontre, j'ai rencontré les membres de l'Eglise protestante de Nouvelle-Calédonie, les îles isolées du Pacifique. Découvrir la foi commune, de partager la parole du Christ, est l'un des plus beaux cadeaux que l'expérience de la Cevaa offre à celui qui y participe. Ces partages d’expériences sont des instruments uniques de croissance et aussi l'un des secrets du succès de la Cevaa ".

 

 

Source : article de Claudio Geymonat paru sur le site de riforma.it et traduit en français

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,