Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Newsletter
Navigation

Séminaire Église et santé : communiqué final

Le séminaire-atelier organisé au mois de mai à Kpalimé, au Togo, a représenté une rencontre inédite au sein de la Cevaa. Il a traité, sous forme d'exposés-débats et de travaux de groupes, de sujets fondamentaux pour les centres confessionnels de santé, comme : quel hôpital pour quelle médecine ? Quelles relations avec les directions des Églises et l'État ? Quelle place pour l'aumônerie dans les hôpitaux confessionnels ? Il a abouti à des recommandations importantes à l'endroit des structures de santé, des Églises et de la Cevaa, dont voici le détail.
Une patiente accueillie à l'hôpital Bethesda d'Agou, géré par l'EEPT - DR

Le Centre BAFOK, de l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo, à Kpalimé (TOGO) a accueilli, du 12 au 16 Mai 2014 sous l’égide de la Cevaa-Communauté d’Églises en Mission, un séminaire-atelier réunissant quelques Églises francophones de la Cevaa disposant de structures hospitalières sur le thème : La vocation de l’œuvre médicale confessionnelle aujourd’hui (21eme siècle). Les participants (Responsables d’Églises, Aumôniers, Directeurs ou gestionnaires d’hôpitaux et Médecins) venus de six pays d’Afrique à savoir : le Bénin, le Cameroun, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo représentaient 7 hôpitaux.

L’objectif  principal de ce séminaire-atelier est le renforcement des liens communautaires. Il s’est agi de faire la revue des problèmes et des défis actuels des hôpitaux confessionnels en Afrique francophone, de partager les expériences, de proposer des pistes de réflexion et des stratégies à développer. Le séminaire-atelier s’est passé sous forme d’exposés-débats suivis des travaux en groupe avec des mises en commun en plénière. Il a abouti à des recommandations à l’endroit des structures de santé, des Églises et de la Cevaa.

Pour faciliter les travaux du séminaire, six thèmes ont été développés :

  1. L’Historique de la création des centres confessionnels de santé présentée par le pasteur Célestin KIKI, secrétaire général de la Cevaa.
  2. La pertinence des œuvres médicales en Afrique aujourd’hui par Dr Mathilde ANDET GUIDIMTI de Centrafrique.
  3. Quel hôpital pour quelle médecine aujourd’hui pour nos Églises par Dr Etchein AHUI de Côte d’Ivoire.
  4. Les nouvelles exigences stratégiques en matière de ressources humaines, matériels, financières et équipementières par Dr Etienne NGOUDIABANTOU de Congo Brazzaville
  5. Quelles relations avec les directions des Églises et l’État par Dr Kokoutse Daniel ADOSSI du Togo
  6. Place et rôle de l’aumônerie dans les hôpitaux confessionnels par Pasteur Daniel BANKOLE du Bénin.

Plusieurs personnalités politiques, administratives et sanitaires de la région des plateaux ont participé à l’ouverture du séminaire. Dans leurs prises de parole, les uns et les autres ont insisté sur l’importance de la santé, facteur de développement dans nos pays.

Les participants ont reconnu à l’unanimité l’importance des œuvres médicales dans la mission d’évangélisation et de témoignage des Églises dans leurs contextes respectifs. Toutefois, ces œuvres léguées par les missionnaires connaissent des difficultés de fonctionnement  aujourd’hui et pire, sont menacées de disparition si l’on n’y prête une attention particulière. Cela se traduit par la rareté des subventions extérieures et la réduction drastique de celles des Etats là elles existent encore.

A la fin de la session, les séminaristes recommandent :

A/ Aux œuvres médicales

Vue de l'hôpital Bethesda d'Agou, géré par l'EEPT - DR
  • la mise en place d’un bon système de coût des prestations et d’équilibrage des finances ;
  • le développement d’un éventail de services de santé équitables, efficaces et accessibles à tous ;
  • le développement d’une médecine de pointe, c’est-à-dire, la spécialisation ;
  • l’amélioration de l’accueil à tous les niveaux du circuit de prise en charge.
  • La mise en place des outils de gestion moderne ;
  • la fixation des objectifs clairs et l’appropriation de ces objectifs par le personnel ;
  • une bonne collaboration (avec les autres structures locales) et une bonne intégration dans le système de santé du Pays ;
  • le renforcement des capacités, recyclage, évaluation et motivation du personnel ;
  • l’accompagnement spirituel permanent du personnel ;
  • le développement des projets de santé en tenant compte de l’environnement socio-économique et de la politique sanitaire de l’Etat ;
  • l’identification des activités de santé spécifiques à mener ;
  • le renforcement du plateau technique en tenant compte de la concurrence ;
  • l’amélioration de la qualité des soins et de l’hygiène hospitalière ;
  • le développement du para clinique (médico - technique) ;
  • le développement des activités complémentaires et rentables inexistantes dans la concurrence.

 

B/ Aux Églises (propriétaires des œuvres médicales)

Pour aller plus loin :

- Séminaire "Église et santé" au Togo

- Séminaire "Église et santé" : La pertinence des œuvres confessionnelles de santé en Afrique aujourd'hui

- Séminaire "Église et santé" : Les centres confessionnels de santé : quels enjeux à travers l'histoire ?

- Les objectifs du millénaire : voir cet article sur le site de l'Onu

- Les objectifs du millénaire : voir cet article sur le site de l'Onu

- L’initiative de Bamako : voir cet article

- Les qualités de l'offre de soins confessionnelle en Afrique subsaharienne : voir cet article sur le site de l'Institut de Recherche pour le Développement

  • la priorisation d’un projet de santé parmi les trois que les Églises doivent présenter annuellement à la Cevaa ;
  • la définition claire de la mission des œuvres, leur structuration et leur organisation ;
  • la mise en place des structures et organes de dialogue (conseil d’Administration et Comité de Suivi de Gestion) ;
  • la promotion d’une bonne gouvernance des œuvres médicales confessionnelles ;
  • l’élaboration des cahiers de charges définissant entre autres les modalités de collaboration avec les instances d’animation de la structure ;
  • la meilleure allocation des ressources humaines, financières et matérielles ;
  • le renforcement du partenariat Sud-Sud, avec l’Etat et avec les Églises sœurs ;
  • la systématisation des contrôles et des audits de nos œuvres médicales confessionnelles ;
  • la sensibilisation des fidèles à soutenir les œuvres de santé à travers l’instauration d’une journée de santé ;
  • l’amélioration de la politique de recrutement et de motivation du personnel ;
  • la professionnalisation de l’aumônerie hospitalière ;
  • le discernement des dons dans le choix des aumôniers ;
  • la préservation de l’âme et la vision de l’Église dans l’œuvre médicale confessionnelle ;
  • le détachement total de l’aumônerie au service de la structure de l’œuvre médicale confessionnelle ;
  • la création d’une mutuelle de santé ;
  • les plaidoiries auprès de l’Etat pour l’obtention des exonérations des frais de douanes à l’occasion de l’importation des médicaments, matériels et équipements et pour l’obtention des subventions concernant certaines charges comme l’eau et l’électricité.

C/ A la Cevaa

Séminaire Église et santé : photo des participants (DR)
  • la promotion du partenariat Sud-Sud par des échanges de personnel spécialisé ;
  • le soutien aux renforcements de capacité et à la recherche des solutions durables par la mise en réseau des structures sanitaires, par la mutualisation des compétences et le partage des expériences ;
  • la mise en place d’une plateforme d’échanges des professionnels de santé ;
  • le renforcement de la recherche des Partenaires Techniques Financiers ;
  • la mise en place d’une centrale d’achat de médicaments, des matériels et des équipements pour les œuvres médicales confessionnelles. Aider à un meilleur accès aux médicaments
  • l’aide aux renforcements du système de santé par l’appui à la formation du personnel, la mise en place des outils de gestion, l’acquisition du matériel, etc. ;
  • l’aide aux formations sanitaires à se doter des capacités pour mener à bien les activités efficaces de santé ;
  • la multiplication des séminaires comme celui-ci.
  • La promotion d’une bonne gestion.


 

A la fin des travaux du séminaire, un comité de suivi est mis sur pied pour coordonner la suite à donner à cette importante rencontre, première du genre au sein de la Cevaa.

 

Fait à Kpalimé le 16 Mai 2014

Les participants :

  • Église Protestante Méthodiste du Bénin (EPMB)
Rév. Dr Nicodème ALAGBADA (Président de l’Église)
Pasteur Daniel BANKOLE, Aumônier
Dr Antoinette KINIFFO, Directrice Polyclinique Bon Samaritain
Dr Wilfried ZANNOU, Médecin
  • Église Evangélique du Cameroun (EEC)
M. Jean Us TCHINDA, Vice-Président Général
M. Hervé Richopien HANDOU FEUKOUN,
Dr Aimé YOMTEKE EYANGO, Médecin
Pasteur Célestin NJOYA, Aumônier
  • Union des Églises Baptistes du Cameroun (UEBC)
Rev. NGAKA EPOUNDE Frédéric, Vice Président
Rev. Samuel TANGA MBELLA, Aumônier
Dr. Eloge Carine LON KOUMANIMBEM, Médecin
  • Église Evangélique du Congo Brazzaville (EEC)
Rev. Patrice NSOUAMI, Président de l’EEC
Dr Etienne NGOUDIABANTOU, Médecin-Responsable
Département Santé
Rév. Jean Pierre KINANGA, Aumônier
M. Zéphirin BOUNDA, Assistant sanitaire de santé publique
  • Église Méthodiste Unie Côte d’Ivoire (EMUCI)
Past. Neuba Michel LOBO, Secrétaire Général Adjoint
Past. Eugène AWADJA, Aumônier
M. Alfred Cossi DEGNY, Directeur Hôpital méthodiste de Dabou
Dr Etchien Daniel AHUI, Médecin
 
  • Église Luthérienne du Sénégal (ELS)
Rév. Adama FAYE, Vice-Président
M. Auguste MANGA, membre comité de gestion du dispensaire
Mme Monique BAKHOUM, Responsable du dispensaire
Pasteur Ibou DIOUF, Aumônier
 
  • Église Evangélique Presbytérienne du Togo (EEPT)
Rév. Kossi Nyuimedi Frédéric BEBEFE, Secrétaire Synodal
Rev. Anani KUADJOVI-AYEDEWOU, Directeur Hôpital Bethesda
Dr .Kokoutse Daniel ADOSSI, Médecin
Rév. Mawuenya MAWUSSI-TCHALLA, Aumônier
Rév. Amenyo AMEDODZI, Aumônier
Rév.Honoré K. EWOVOR, Inspecteur ecclésiastique


La délégation de la Cevaa était composée du Secrétaire Général, Pasteur Célestin Gb. KIKI et de Dr Mathilde ANDET GUIDIMTI, membre de la Coordination projets et échange de personnes.
 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more