Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Un concert à l’Aumônerie malgache de l’EPM

Le 5 juin dernier, l’Aumônerie malgache de l’île Maurice avait invité le célèbre artiste évangélique Joseph d’Af. 500 personnes avaient spécialement fait le déplacement pour l’occasion, dont de nombreux malgaches. Durant le spectacle, les messages de l’Evangile étaient bien présents. Un exemple de réussite d’évangélisation auprès d’un large public.

C’est dans la grande salle de Multipurpose Plaisance de Rose Hill, que le spectacle s’est déroulé durant près de trois heures, devant un public survolté. La plupart des spectateurs sont des immigrés malgaches. Etudiants, informaticiens, employés...le public est composé en grande majorité de jeunes. 

 

Concert de Joseph d’Af, juin 2016, DR

Un artiste évangélique incontournable

A Madagascar, Joseph d’Af est l’un des artistes évangéliques les plus célèbres. Dans le cadre d’évangélisation de sa congrégation, l’Aumônerie malgache l’a donc invité et hébergé pour un spectacle exceptionnel. L’artiste, qui était très heureux de pouvoir participer au projet, est venu sans ses musiciens, afin de ne pas faire augmenter le prix de l’entrée.

Une organisation de longue date

« Il nous a fallu quatre mois pour préparer cet évènement », nous explique le pasteur Tovo Ramanantsoa, responsable de l’organisation. « Pour l’accompagner durant le show, nous avons convié nos musiciens et choristes qui ont répété jusqu’à son arrivée, pendant plus de deux mois ».

Une vraie réussite

Et le succès ne se fait pas attendre. Durant près de 3 heures, joseph d’Af et ses musiciens se produisent devant un public déchaîné. Les spectateurs dansent et applaudissent au rythme des chansons. Certains ont même les larmes aux yeux lorsque les paroles véhiculent l’appel à la repentance. Un moment inoubliable.

 

Joseph d’Af avec ses musiciens et choristes, juin 2016, DR

 

« C’est une réussite pour nous », nous explique Tovo Ramanantsoa, « car nous avons pu toucher ceux qui ont encore du mal à venir à l’église de nos jours ». « J’ai même eu l’occasion de lancer quelques messages d’appel », poursuit-il, « et nous avons remarqué l’écho lors du culte suivant ».

 

Le pasteur se félicite de ce succès mais évoque avec prudence un autre concert potentiel. « On voudrait bien-sûr continuer dans cette voie », nous dit-il, « mais tout dépend de l’offre et des circonstances. Pour le moment, nous ne pourrions faire venir et héberger plus d’une personne, étant donné les contraintes financières que cela pourrait demander »

 

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more