Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Synode de l’EPRAL : la confiance au centre des réflexions

« Le Défi de confiance », tel était le thème du dernier Synode de l’Eglise protestante réformée d’Alsace et de Lorraine (l’EPRAL) le 4 juin 2016 à Cosswiller. Nous sommes heureux de partager ici le récit de cet évènement.

 

Adoption de résolutions lors du synode de l’EPRAL

source : UEPAL

 

L'Église protestante réformée d’Alsace et de Lorraine (EPRAL) s’est réunie en Synode à Cosswiller ce samedi 4 juin. Autour de la quarantaine de délégués, ce sont près de 80 représentants des paroisses, pasteurs et laïcs, qui ont consacré leur journée au thème de la confiance.

Depuis deux ans, l’EPRAL souhaite réaffirmer l’actualité du message de la théologie protestante dans l’esprit de la Réforme. Après « le langage de la grâce », thème du Synode de 2015, elle a réfléchi « au défi de la confiance ». Comme précédemment, cela s’est fait dans le prolongement d’un travail préparatoire effectué par les paroisses sur cette question.

Lors de ce Synode, plusieurs intervenants ont contribué à la réflexion.

Le philosophe Yann-Hervé Martin a évoqué quelques « figures de la confiance. » Dans chacune de ces figures évoquées, il a souligné le caractère performatif de la confiance, sa capacité à transformer l’humain, à l’humaniser. Ce risque de l’amour n’est donc pas la faiblesse de la confiance puisqu’il en est la condition. Faire confiance, c’est plus que croire, c’est croire au-delà de toutes les raisons qu’il y a de ne pas croire. Avoir confiance, c’est croire quand même.

En se plaçant « Au défi de la confiance », le professeur en théologie Karsten Lehmkühler a mis en perspectives les travaux des paroisses. Restituant le principe théologique de la justification par la foi dans son contexte historique, il a souligné la vertu résiliente de la confiance. L’identifiant comme le fondement existentiel d’un apport éthique aux sociétés sécularisées et laïques, il a encouragé les paroisses à œuvrer pour renforcer la confiance parmi les êtres humains.

Enfin, Frédéric Rognon, professeur de théologie, a esquissé l’histoire de « la foi en prise avec le doute ». Après en avoir précisé la notion, il a pu affirmer que le doute existentiel peut opérer une purification de la foi et constituer un précieux antidote à toute absolutisation de la foi religieuse.

L’adoption d’une résolution a clôturé les travaux de ce Synode. Elle souligne que la foi chrétienne est confiance, puissance de changement aujourd’hui. Elle est la réponse à la confiance de Dieu en l’Humain. Elle se crée là où elle est offerte à l’autre. Elle est témoignage de libération et d’espérance pour notre société (voir pièce jointe).

Le message d'accueil du président Christian Krieger ainsi que le texte de la résolution sont disponibles sur le site www.uepal.fr

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,