Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Mozambique : une situation économique alarmante qui complique le travail des Eglises

La partie de cache-cache jouée depuis quelques années par le Mozambique avec sa dette pourrait bien avoir de fâcheuses conséquences sur son avenir économique et social.

Depuis que le gouvernement a reconnu avoir secrètement bénéficié de plusieurs prêts , les investisseurs internationaux et les observateurs s’inquiètent. La dette du pays devrait dépasser 100 % de son PIB cette année.

Pour le FMI, qui a suspendu les programmes qui aidaient le Mozambique à ajuster sa balance des paiements, le niveau de l’endettement est proche de l’insoutenabilité.

Le manque d’infrastructure, la corruption et la forte prévalence du SIDA (qui a dramatiquement réduit l’espérance de vie) freinent également le développement du pays. Sans parler de la présence de conflits armés ou d'instabilités civiles aux frontières.

Un contexte qui complique la tâche des bonnes volontés dans un pays ou la formation des responsables, la formation des animateurs, les programmes sanitaires sont assurées en grande partie par des structures liées à l'Église presbytérienne.

 

 

 

 

 

 

 

Village au Mozambique, 

© Agence Kaolin

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous portons les pasteurs et les acteurs de l'Église presbytérienne dans nos prières et nous ne manquerons pas de revenir sur cette situation.

L’Église presbytérienne du Mozambique (Igreja Presbiteriana de Moçambique) compte 100 000 membres, 50 pasteurs actifs dont une dizaine de femmes consacrés et 40 animateurs. Elle est très engagée dans l’accompagnement des familles,  la scolarisation des enfants, l'alphabétisation des adultes, l'évangélisation et les programmes développés contre le VIH/Sida.

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,