Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

De jeunes africains en soutien à la jeunesse protestante française

Depuis le 24 juillet, 1 100 jeunes sont à Saint-Malo pour l’édition du Grand Kiff. Lors de l’Alter Kiff, 70 jeunes ont préparé cet évènement, parmi lesquels onze viennent d’Églises d’Afrique. Retour sur leur Alter Kiff 2016.

Organiser un camp jeunesse de plus de 1000 personnes pendant une semaine, cela nécessite des infrastructures, des ressources humaines et de l’énergie. L’Église protestante unie de France a décidé de faire de l’encadrement de son Grand Kiff l’occasion d’un temps de formation pour de jeunes adultes. Arrivés une semaine avant l’événement, qui se déroule du 24 au 28 juillet 2016 à Saint-Malo, ils sont 70 dont 11 viennent d’Églises-sœurs du continent africain. Qui sont ces jeunes ? Comment sont-ils arrivés au Grand Kiff de Saint-Malo ? Quels sont leurs engagements dans leurs Églises ? Que signifie leur présence dans cet évènement jeunesse de l’Église protestante unie ? On fait le point.

Mêler envies et savoir-faire

Ils viennent du Bénin, du Sénégal, du Cameroun, du Gabon, de Côte d’Ivoire, de République Centrafricaine, du Congo Brazzaville et de Madagascar, se sont rencontrés à leur arrivée en France mais offrent déjà le visage d’un groupe soudé.

Edwige est animatrice du groupe de jeunes de sa paroisse. Après une rencontre, à Porto Novo (Bénin) en 2014, avec le coordinateur jeunesse de la Cevaa, Roger Lasmothey, on lui a proposé de représenter l’Église protestante Christ-Roi à l’Alter Kiff. Elle est au pôle Musique avec Miary de Madagascar. Toutes deux apprécient les chants qu’elles répètent quotidiennement pour assurer le spectacle grandiose auquel 1100 jeunes viendront assister. Edwige s’est inscrite à ce pôle parce qu’elle aime chanter. Elle est impressionnée par le niveau quasi-professionnel de la dizaine de musiciens dirigés par Éric Galia, mais elle compte bien relever le défi !

Partager et servir

Nathan de Côte d’Ivoire, Aline du Cameroun, Léa du Sénégal et Rigobert du Bénin participent au pôle vie spirituelle. Ce pôle anime les temps de culte et de célébration du Grand Kiff. Il accompagne également les Kiffeurs avec leurs questions. Le 24 juillet, ils participaient au culte de l’église locale, inscrivant le Grand Kiff dans la vie de la communauté protestante de Saint-Malo. Ce culte ouvre le programme OFF, avec une série de conférences et de rencontres. Nathan, Aline, Léa et Rigobert ont choisi ce pôle pour en apprendre plus de leur vie spirituelle et avoir l’occasion de partager avec d’autres leur regard sur la Bible et leurs engagements. Nathan, président des jeunes de l’Église méthodiste unie de Côte d’ivoire, témoigne aussi de l’ambiance, de la convivialité, de l’amour et du partage vécus avec les autres membres du pôle.

Christelle, responsable de la formation et du développement dans l’Église évangélique du Gabon, participe à l’Alter Kiff pour découvrir comment les autres vivent leur foi. Elle s’est inscrite au pôle Vie de camp. Ce travail vigilant d’accueil, de prévention, d’organisation et d’entretien des lieux lui donne l’occasion de se mettre concrètement au service des autres et de les aider dans la résolution de leurs problèmes quotidiens. 

Oscar, secrétaire général de l’Union des Églises baptistes du Cameroun est envoyé par la direction de son église. Il intervient dans le pôle logistique avec Saint Eude du Congo Brazzaville. Responsable du montage des installations nécessaires à l’accueil et à la vie de plus de 1000 personnes pendant une semaine (son, lumières, chapiteaux…), le pôle logistique ne chôme pas ! Oscar et Saint Eude ont choisi ce pôle en lien avec leur formation et leur vie professionnelle.

 

Equipe des jeunes de la Cevaa, juillet 2016 © Le Grand KIFF

 

Une priorité pour les Églises

Ces jeunes viennent tous d’Églises membres de la Cevaa - Communauté d’Églises en mission. Le programme d’échange de l’Alter Kiff vient à la suite d’une rencontre de responsables jeunesses à Ho au Ghana en 2014. Promouvoir les rencontres et les formations de jeunes d’Églises du monde entier est l’une des priorités de cette communauté d’Églises en mission.

À son arrivée, la délégation a été accueillie à Paris par le Défap (Service protestant de mission) avant de poursuivre sa route jusqu’à Saint-Malo, pour participer aux différentes formations mises en place dans le cadre de l’Alter Kiff.

 

 

Article de Joseph Diouf
(Église luthérienne du Sénégal, pôle com’ de l’Alter Kiff)

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more