Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Togo : l’Eglise Méthodiste au secours de l’agriculture

Le projet du « Centre Agropastoral d’Amoussoukopé », développé par l’Eglise Méthodiste dans le sud du Togo, s’inscrit dans un contexte de fort recul de l’activité agricole. Il vise à renforcer la sécurité alimentaire de la population togolaise à travers la création d’un domaine de 10 hectares.
Vue du bloc administratif en construction

L’agriculture, qui avait permis aux populations du canton d’Amoussoukopé d’avoir un niveau de vie raisonnable est en net déclin. Le café, le cacao, les fruits et les produits vivriers qui faisaient parti du décor ont presque disparu.

Le projet vient soutenir une nouvelle dynamique à travers la création d’un centre de formation d’agriculture et d’élevage et la replantation de terres devenues désertes. Il s’adresse en particulier aux jeunes, aux chrétiens de toutes les églises et aux populations de la région maritime.

A ce jour, la construction du bloc administratif et les premières plantations sont en cours, mais la formation des apprenants et les activités d’élevage ne sont pas encore effectives. Les produits maraichers sont cultivés en petite quantité. Il s’agit d’une phase d’expérimentation pour mieux maitriser l’environnement des cultures maraichères. Des arbres fruitiers (orangers, citronniers, etc.) ont été plantés sur une surface d’un hectare.

Des premiers résultats encourageants

Fabrication des parpaings

Dix-huit mois après le début du projet, les premiers résultats sont encourageants. La mise en œuvre des activités a permis de faciliter l’accès à l’eau potable pour les ouvriers, la population riveraine et les cultures maraichères sans effets toxiques. Deux forages et deux châteaux d’eau assurent l’alimentation. Ils seront reliés prochainement à un système d’irrigation des cultures.

L’accent est mis sur le développement durable. Les méthodes et les pratiques culturales adoptées sur le site garantissent la protection du sol et de l’environnement. La production agricole et les travaux de construction ne comportent aucun risque de pollution pouvant agir sur l’équipe du projet, les ouvriers et la population environnante.

Le Centre Agropastoral apporte également, aux ouvriers qui assurent les différents chantiers, une sécurité financière et une formation aux pratiques agro-écologiques.

Ce projet, soutenu financièrement par la Cevaa, est donc bien parti. Nos prières accompagnent les superviseurs pour que les étapes à venir s’accomplissent sans heurts.

Tomates obtenues en début de récolte
Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , , , ,