Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Lettre vaudoise au Pape

Visite du Pape François à l'Eglise vaudoise d'Italie, juin 2015

L’Eglise vaudoise d’Italie a adressé en août 2015 une lettre ouverte au Pape François. Voici sa traduction par la Cevaa.

« Synode des Eglises Vaudoise et Méthodiste (Session italienne) 2015

Lettre au Pape François

 

Le Synode a répondu au discours du Pape François délivré dans l’église vaudoise de Turin le 22 Juin 2015, en lui adressant par son Président, Marco Borno, la lettre suivante.

 

"Cher frère en Christ,

 

Le Synode de l’Eglise Vaudoise (Union des Eglises Méthodiste et Vaudoise en Italie) salue avec un profond respect, et non sans émotion, la demande de pardon que vous avez faite, au nom de votre Eglise, pour ce que vous avez défini comme « des actions qui étaient non-chrétiennes, même inhumaines”, réalisées dans le passé à l’encontre de nos mères et nos pères dans la foi évangélique.

 

Visite du pape au temple vaudois de Turin (le 22 juin 2015). © Riforma/Pietro Romeo

Visite du pape au temple vaudois de Turin (le 22 juin 2015). © Riforma/Pietro Romeo

 

En premier lieu, nous voudrions nous unir avec vous et avec l’Eglise Catholique Romaine en reconnaissance à Dieu, dont la fidélité est plus grande que tout notre péché, et en qui ‘ses compassions ne sont pas à leur terme’ mais qui ‘se renouvellent chaque matin’ (Lam. 3:22). Le dialogue fraternel que nous menons actuellement est un don de la compassion de Dieu, qui a souvent pardonné, et qui continue à pardonner, votre Eglise et la nôtre, les invitant à la repentance, à la conversion et au renouvellement de la vie, leur permettant ainsi d’assumer la tâche de Le servir chaque nouvelle journée.

 

Nous accueillons vos paroles comme une révocation, non seulement des nombreuses iniquités commises mais également de la manière par laquelle des doctrines qui ont inspiré de telles iniquités ont été appliquées. Dans votre demande de pardon, nous saisissons la volonté claire d’initier avec notre Église une histoire nouvelle, différente de celle qui est derrière nous, pour nous amener à travailler en vue d’une ‘diversité réconciliée’ qui nous permettra de nous engager dans un témoignage commun de notre Seigneur commun Jésus Christ. Nos Eglises sont disposées et prêtes à écrire cette histoire, qui est également nouvelle pour nous.

 

Visite du pape au temple vaudois de Turin (le 22 juin 2015) © Riforma/Pietro Romeo

Visite du pape au temple vaudois de Turin (le 22 juin 2015) © Riforma/Pietro Romeo

 

Notre foi commune en Jésus Christ fait de nous des frères par son nom, une fraternité qui est déjà connue et vécue à de nombreuses reprises avec nos frères et sœurs catholiques: cela est un grand don qui nous est accordé et nous espérons qu’il sera partagé par un nombre toujours grandissant de nos deux Eglises.

 

Cette nouvelle situation ne nous autorise pas à nous substituer à ceux qui ont payé de leur sang et avec d’autres souffrances leur témoignage à la foi évangélique, et à pardonner à leur place. Pourtant, ‘là où le péché a abondé, la grâce a surabondé’ (Rom. 5: 20), et cette grâce de Dieu est celle que nous croyons et confessons, certains que Dieu voudra accomplir sa Parole dans la construction de nouvelles relations entre nos Eglises, inspirées par la promesse évangélique: ‘voici, je fais toutes choses nouvelles’ (Apo. 21: 5)

 

Synode de l'Eglise vaudoise d'Italie, 2015 © Riforma/Pietro Romeo

Synode de l'Eglise vaudoise d'Italie, 2015 © Riforma/Pietro Romeo

 

Nous pensons à vous, cher frère François, dans nos intercessions et nous vous demandons de prier pour nous; nous invoquons sur vous, sur votre service et sur votre Eglise, la bénédiction de Dieu.

 

Au nom du Synode

Marco Borno, Président" »

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,