Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

Deux envoyés de la Cevaa à ‘La Parole est dans le Pré’

La Parole est dans le Pré, DR

Alliance Laure Otam et Georges Ayivi-Togbassa ont tous les deux été envoyés par la Cevaa pour participer au rassemblement Jeunesse, la Parole est dans le pré, organisé par la Dynamique Jeunesse de l’UEPAL (Union des Eglises Protestantes d’Alsace et Lorraine).
Nous avons recueilli leur témoignage. Retour sur ces échanges.

Alliance-Laure Otam a fait le voyage depuis le Cameroun. Elle est membre de l’UEBC (Union des Eglises Baptistes du Cameroun) et trésorière adjointe du mouvement national des jeunesses (JCBC). Georges vient du Togo et est coordinateur national des jeunes auprès de l’EMT (Eglise méthodiste du Togo). Ils ont été choisis tous les deux sur des critères bien précis : leurs actions et leur engagement auprès de la jeunesse dans leurs Eglises respectives, leur participation à au moins deux séminaires Jeunesse, leur formation en animation théologique « nouvelle génération » par la Cevaa et enfin leur ouverture d’esprit et leur dynamisme.

 

Alliance-Laure et Georges, avec la vice-présidente de l'UEPAL (au milieu), DR

Alliance-Laure et Georges, avec la vice-présidente de l'UEPAL (Mme Patricia Rohner Hege), DR

 

Un échange enrichissanT

 

« Notre participation au camp de l’UEPAL nous a donné l’occasion de prendre part à l’élaboration du programme mais aussi de sillonner les paroisses et de rentrer en contact avec les jeunes. Animations bibliques, chants, loisirs… ces moments de partage nous ont permis de mieux comprendre ce qui peut attirer leur attention et les mener sur le chemin de l’Eglise et de la catéchèse. Nous avons apporté nos témoignages lors des cultes, sur la manière dont la foi se vit chez nous, au Togo et au Cameroun. Et nous avons participé aux chants. »

L’auditoire, conquis, a salué la prestation.

 

Présentation de la Cevaa par Roger Lasmothey (à droite) ; à sa gauche, Alliance-Laure (DR)

Présentation de la Cevaa par Roger Lasmothey (à droite) ; à sa gauche, Alliance-Laure (DR)

 

Animer et multiplier les causeries avec les jeunes permirent à Alliance-Laure et Georges de mieux cerner les différences qui existent entre les jeunesses de leur pays et celle de France. « Montrer comment on vit chez nous, et voir comment ils vivent ici » explique Alliance-Laure.

Ils en retiennent particulièrement deux. Quand on parle de jeunes en Afrique, ce n’est pas la même tranche d’âge qu’en Europe.

En outre, il y a peu de jeunes lors des cultes. L’animation du culte et le temps de louange ne sont pas organisés de la même manière (par exemple, sur le service de la Sainte Cène).  

 
La parole est dans le pré : temps fort du séjour

 

Ce camp est l’occasion, tous les deux ans, de rassembler des jeunes durant trois jours (du samedi au lundi de Pentecôte), sous la direction de l’UEPAL. Le thème de cette année, « l’Eglise universelle, réalité augmentée », sonnait juste avec les préoccupations de la jeune génération. Aller à la rencontre de l’autre, c’est augmenter sa propre réalité, l’enrichir.

Assister à la préparation du camp dans ses moindres détails et voir comment les responsabilités sont distribuées selon les personnes fut une expérience très enrichissante pour moi, témoigne Alliance-Laure.

Georges poursuit : « C’est vrai qu’en organisant plusieurs activités en parallèle, on rend l’événement plus attractif. Chez nous, il y a généralement une activité pour tous et l’obligation de faire ensemble au même moment les mêmes ateliers nous rend un peu passif. Ici, c’est aux jeunes de se prendre en main et de s’inscrire aux activités qui leur plaît. C’est vraiment une bonne idée que je tenterais de reproduire à mon retour ».

 

Le Book reality est une initiative qui a retenu leur attention. Le principe est simple : on remet à chaque participant le nom d’un(e) autre, qu’ils ne connaissent pas et doivent trouver avant la fin du week-end. Une photo vient confirmer la réussite de la mission, et sert à la réalisation d’un livre ou d’une projection future en souvenir de ce moment d’échange et d’ouverture aux autres. L’objectif est de maximiser le nombre de rencontres entre les jeunes : qu’ils mettent leur timidité de côté et aillent vers l’autre.

 

« Merci à la Cevaa qui nous a fait confiance et nous a permis d’augmenter notre réalité. Merci à l’UEPAL pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé durant tout notre séjour. » concluent les deux jeunes.

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , , ,