Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

Des inondations ravageuses en Argentine et Uruguay

Milka Charbonnier, DR

De terribles inondations ont touché ces deux pays ces dernières semaines. Milka Charbonnier, membre de la Coordination Projets et échange de personnes de la Cevaa, témoigne des conséquences de cette catastrophe naturelle.

 

Les deux pays que sont l’Argentine et l’Uruguay se trouvent aujourd’hui dans une situation dramatique. En Argentine, les provinces de Santa Fé et Entre Rios sont pour la plupart inondées. L’Eglise Vaudoise sur place a beaucoup de paroisses : tous les fidèles luttent pour essayer de sauver ce qu’ils peuvent.

 

Milka Charbonnier, DR

Milka Charbonnier, DR

 

En Uruguay, la situation est également compliquée. Le vendredi 15 avril 2016, une tornade de force 3 s’est abattue sur la ville de Dolores, la ville natale de Milka, où habite la Modératrice de l’Eglise évangélique vaudoise du Rio de la Plata, le Pr. Carola Tron.

30% de la ville a été détruit, la tornade l’ayant traversée tout du long.

 

Grâce à Dieu, le bilan n’est pas trop lourd aux vues de la situation, même si dramatique : cinq morts, quinze disparus, des centaines de blessés mais aucun grave.

Les pertes matérielles sont quant à elles importantes : l’hôpital, deux lycées, trois écoles primaires, et presque mille bâtiments ont été détruits. La ville se retrouve sans électricité, sans internet, et avec des problèmes de réseau rendant difficile les communications avec l’extérieur.

Le temple et le centre polyvalent de l’Eglise Vaudoise ont connu des dommages importants : seules restent les toilettes et la cuisine. La Modératrice et deux paroissiennes se trouvaient au temple : elles se sont réfugiées dans les toilettes, réflexe qui a sauvé leur vie.

Tout le monde est sous le choc de cette fulgurante catastrophe.

 

La pluie continue de tomber, depuis plus de vingt jours, grossissant les rivières qui inondent les alentours, dont la ville de Dolores.

 

Dieu soit loué, l’aide est arrivée de tous les coins du pays, résolvant ainsi les problèmes d’alimentation, d’habillement et de santé. Le gouvernement, national et régional, a envoyé du personnel de sécurité, des professionnels de santé, et des volontaires qui aident à déblayer les débris qui jonchent la ville. Les citoyens de Dolores font montre d’une force psychologique admirable, et la solidarité est très présente.

 

Reste le plus dur : reconstruire.

Comment faire pour tout remettre debout, après un tel cataclysme ? Comment reloger toutes ces personnes qui ont perdu leur maison ?

 

Milka s’est rendu à Dolores, pour voir sa famille et rencontrer la Modératrice : elle a été choquée de ce spectacle difficile.

 

Pour soulager la Modératrice, qui a vécu un moment très difficile, la Table Vaudoise a délégué la direction à d’autres membres, la Vice-modératrice habitant en Argentine où les inondations posent aussi de nombreux problèmes.

 

Milka sollicite nos prières et notre accompagnement par la pensée, afin de leur venir en aide en ces temps difficiles.

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,