Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

Clôture du séminaire AEBA au Rwanda : le mot du Secrétariat exécutif

La troisième session des séminaires d'Animation en Etudes Bibliques Appliquées au Rwanda s'est achevée fin novembre au centre Isano, à Kigali. La cérémonie de clôture a donné l'occasion au Pasteur Samuel Désiré Johnson, Secrétaire exécutif chargé du Pôle Animations de la Cevaa, de revenir sur l'historique, les fondements et les objectifs de cette formation. Un projet visant à aider les femmes à prendre toute leur place dans l'Eglise et dans la société, qui a démarré depuis plus de vingt ans au Cameroun, et qui a pris une dimension particulière dans la Communauté Cevaa après le succès de la Caravane des femmes pour la paix en 2006-2008.
La fiche de l’EPRwanda
Retour sur le premier séminaire AEBA au Rwanda
Retour sur le deuxième séminaire AEBA au Rwanda
Séminaires AEBA pour l'Afrique de l'Ouest : session de juin 2013 à Porto-Novo (Bénin)
Séminaires AEBA pour l'Afrique de l'Ouest : reportage sur la deuxième session en juillet 2014 au Bénin
Le Pasteur Samuel Désiré Johnson, Secrétaire exécutif chargé du Pôle Animations, lors de la cérémonie de clôture © Cevaa

 

Madame la Ministre du Genre et de la Promotion de la Famille

Monsieur le Président de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda,

Mesdames et messieurs les membres du bureau synodal,

Madame la Présidente du Département Femmes et Famille,

Mesdames les participantes à la formation AEBA,

Mesdames et messieurs, chères sœurs et chers frères en Christ,

 

Je rends grâces à Dieu notre créateur qui a permis que notre projet commencé en 2012 arrive sans problèmes majeurs à son terme avec succès.

Pourquoi cette formation AEBA ?

La "photo de famille" de la troisième session des séminaires AEBA au Rwanda © Cevaa

La Bible ayant souvent été maladroitement utilisée, tant dans les nouvelles Eglises que dans celles dites historiques, la Cevaa et ICCO-Cooperation (Kerk in Actie) ont, dans le cadre de leur collaboration, mis sur pied un Projet de développement de la formation AEBA, c’est-à-dire : Animation d’Etudes Bibliques Appliquées (ou Contextual Bible Study – CBS, en anglais).

Le projet avait pour but de corriger les lectures erronées de la Bible dont l’objectif, depuis longtemps, a consisté à maintenir la femme dans la soumission. En d’autres termes, il était question de redonner aux femmes les moyens qui leur permettent de lire la Bible avec d’autres lunettes, c'est-à-dire de manière à se prendre en charge, et à aborder efficacement les défis multiformes qui les accablent au quotidien (elles et les personnes qui les entourent), afin de leur permettre de participer activement à la construction et à la promotion du Royaume de Dieu et au développement de leur société.

Ce projet qui a démarré depuis plus de vingt ans au Cameroun, prend une dimension particulière dans la Communauté Cevaa après le très grand succès qu’a connu la Caravane des femmes pour la paix (2006-2008). A travers cette action, la Communauté Cevaa décide d’accorder une place particulière aux femmes.

 

Les objectifs de la formation :

Quelques-unes des participantes lors de la première session des séminaires AEBA au Rwanda © Cevaa

Trois principaux objectifs étaient visés au cours de cette formation :

  1. La formation des formatrices : La formation AEBA vise à former des femmes qui deviendront à leur tour des formatrices. La pérennité du projet est ainsi assurée, car l’Eglise Presbytérienne au Rwanda pourra poursuivre ce programme de manière autonome grâce à l’action de ces formatrices mises à sa disposition.
     
  2. La production d’un petit matériel de travail : A l’issue de la formation, ces femmes sont désormais capables de produire du matériel dont elles auront besoin pour leur travail futur (fiches d’animation biblique par exemple).
     
  3. Mise sur pied d’un réseau d’animatrices bibliques formées : La formation visait aussi à stimuler la collaboration et un travail en réseau parmi les femmes qui ont suivi cette formation, un travail en réseau qui pourrait s’étendre aux femmes d’autres Eglises et pays. La balle est donc désormais dans votre camp mes chères «  A Bagore ». A vous, avec l’aide de votre Eglise, de mettre sur pied ce réseau qui vous sera bénéfique à toutes et à tous. Lors de la synthèse de votre évaluation de ce séminaire, il est ressorti (entre autres) que vous souhaitez garder le contact et continuer à travailler ensemble. Je vous encourage à le faire et le Secrétariat de la Cevaa reste disponible si vous avez besoin de son aide.

 

Mme la Ministre, Monsieur le Président, honorables invités, chères sœurs et frères en Christ, nous voici arrivés au terme d’un voyage qui a démarré par la première session ici même à Kigali du 18 novembre au 1er décembre 2012. Ce fut une session qui s’est déroulée d’abord au Centre de Kyovu avant de se poursuivre au Centre Isano.

Cette première session a été dirigée par Annelise Maire, Priscille Djomhoue et Samuel Désiré Johnson, assistés par Fidèle Fifamè Houssou-Gandonou, à l’époque doctorante à l’UPAC.

Cette première session était une session d’initiation à l’Animation théologique et à l’introduction générale au monde de l’Ancien et du Nouveau Testament, sans oublier les techniques et la pratique de l’animation de groupes. Ce fut aussi l’occasion d’initier les participantes à la méthode de lecture biblique en trois étapes.

Lors de cette première session, 37 (trente-sept) femmes, venues de toutes les régions de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda ont pris part.

Photo de famille de la seconde session de la formation AEBA au Rwanda © Cevaa

La seconde session de la formation AEBA au sein de l’EPRw a eu lieu au Centre Isano du 30 novembre au 14 décembre 2013 sous la facilitation de Annelise Maire, Samuel Désiré Johnson et Fidèle Fifamè Houssou-Gandonou, qui a entretemps changé de statut. De la stagiaire qu’elle fut l’année précédente, elle est devenue formatrice pleine. Cette seconde session a connu la participation de 32 (trente-deux) participantes, soit cinq de moins que lors de la première session.

Les sujets de la Femme et Déplacement ont été les deux thèmes autour desquels les enseignements, les travaux de groupe et les méditations se sont axés au cours de cette seconde session. Les activités au cours de cette seconde session se sont déroulées en Français et en Kinyarwanda, langue que toutes les participantes maîtrisent mieux.

Nous pouvons dire sans risque de nous tromper que cette seconde session fut celle de la confirmation et de la maturité du groupe.

La troisième et dernière session qui prend fin aujourd’hui a démarré le 08 novembre dernier par le culte d’ouverture présidé par le Président de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda, le Rev. Dr. Elisée Musemakweli. Cette dernière session a connu la participation de 31 (trente et une) participantes.

Cette session de formation a été consacrée aux questions liées au développement et à la prévention/gestion de conflits, car l’un des enjeux de l’Animation théologique, prescrit justement que : « la Bible soit toujours lue à la lumière de l’expérience quotidienne, personnelle et communautaire, et que l’expérience quotidienne soit éclairée par la parole de Dieu ».

Nous les facilitateurs avons constaté la transformation que les femmes ont subie au cours de ces trois années de formation. L’on pouvait aisément voir qu’elles avaient plus d’assurance. Nous avons compris que ces femmes sont décidées à prendre leur place dans l’Eglise et dans la société, car elles sont convaincues que c’est Dieu qui la leur a donnée depuis la création.

Je tiens ici à dire merci aux responsables de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda en général et à son Président en particulier qui a sollicité cette formation pour les femmes. C’est une preuve de l’importance qu’il accorde aux femmes et à la croissance spirituelle de tout le peuple de Dieu ici au Rwanda.

Je tiens aussi à féliciter toutes les femmes qui ont accepté de se laisser former pour le bien de l’Eglise en particulier et de toute la société rwandaise en général.

Nous voulons aussi dire MERCI à notre partenaire ICCO-Cooperation (Kerk in Actie) qui a financé en grande partie cette formation.

Que le Seigneur vous bénisse.

A Dieu seul soit la Gloire !

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more