Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Un jour de jeûne pour la justice climatique

Poursuivant l'initiative inaugurée lors de la conférence internationale de Varsovie sur le climat, la Fédération Luthérienne Mondiale a lancé, le 1er janvier, sa première « Journée mensuelle de jeûne pour le climat », appelant ainsi à marquer la solidarité envers ceux qui sont les plus vulnérables face aux changements climatiques. Retrouvez sur son site internet son communiqué officiel en anglais, et ci-dessous une traduction en français.

« La Fédération luthérienne mondiale (FLM), en partenariat avec de nombreuses autres organisations mondiales, lance une journée mensuelle de jeûne pour le climat à compter du 1er janvier, appelant à la prière et à la réflexion spirituelle ceux qui veulent exprimer leur solidarité envers les plus vulnérables face au changement climatique.

Cet appel au jeûne pour la justice climatique offre aux communautés religieuses la possibilité d'exprimer leurs préoccupations sur le changement climatique en vue des négociations de la Conférence des Parties (COP 20) de l'UNFCCC (United Nations Framework Convention Climate Change, Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique) qui se tiendront à Lima, au Pérou, en décembre 2014.

" Nous demandons à nos Églises membres de la FLM de partager cette invitation et de se lancer dans un jour de jeûne pour le climat, afin de plaider activement dans le contexte du changement climatique et de la justice climatique ", a déclaré Carlos Bock, directeur du Département de la FLM pour la mission et le développement (DMD).

Carlos Bock a estimé que le jeûne est une façon pour les luthériens d'exprimer leur foi commune, d'affirmer des valeurs spirituelles et éthiques, de transformer la communion luthérienne, et d'exhorter les gouvernements à être plus ambitieux dans les négociations sur le changement climatique.

«Repenser nos manières de vivre»

 

" Pour les personnes qui se placent dans une optique religieuse, le jeûne est un signe qu'elles sont prêtes à repenser nos manières de vivre, à se repentir et à s'impliquer en faveur d'un mode de vie responsable et durable ", a déclaré Mme Caroline Richter, chargée de la Jeunesse au sein de la FLM.

Elle a ajouté que des millions de personnes ont déjà perdu leurs maisons et tout moyen de subsistance à cause d'événements météorologiques extrêmes ; le Jour de jeûne pour le climat est un acte de solidarité envers elles, ainsi qu'une manière de se remémorer tous ceux qui ont également perdu la vie.

" Des gens de foi de tous horizons se lèvent ensemble pour créer une lame de fond en soutien aux actions de lutte contre le changement climatique ", souligne encore Caroline Richter.

Les participants et les organisations soutenant cet appel comprennent plusieurs groupes de jeunes, le Réseau Action Climat, le Conseil œcuménique des Eglises, le GCCA (Global Call for Climate Action), Avaaz, 350.org, les Amis de la Terre, Move On, 18 Million Rising, Forecast the Facts et le réseau Climate Justice Network.

Le jeûne aura lieu le premier jour de chaque mois jusqu'au 1er Décembre 2014, lorsque débuteront les discussions du COP 20. La délégation de la FLM présente à la dernière réunion internationale sur le climat à Varsovie, en Pologne, qui était composée de sept jeunes, a lancé un appel en ce sens qui a reçu le soutien de nombreux représentants religieux.

Le changement climatique est une préoccupation constante de la FLM. Il figure parmi ses priorités en termes de plaidoyer dans sa stratégie 2012-2017. Le développement durable a été la principale préoccupation de la Pré-Assemblée de la division jeunesse de la FLM en 2010.

La Onzième Assemblée de la FLM qui s'est tenue en 2010 à Stuttgart, en Allemagne, a réaffirmé l'engagement de la FLM à plaider pour la justice climatique et à " prendre soin de l'environnement, qui ne nous appartient pas, afin que les générations futures puissent jouir des fruits de la création et mener une vie saine. "

Une expérience à la fois physique et spirituelle



L'Assemblée a noté que la " fenêtre d'opportunité " pour la réduction des gaz à effet de serre diminue et que les premiers responsables du changement climatique sont les moins susceptibles d'en ressentir les effets. Elle a souligné que des communautés vulnérables ont déjà été durement touchées, et a fait état d'un impact lourd sur ​​la sécurité alimentaire.

Ralston Deffenbaugh, secrétaire général adjoint de la FLM pour les affaires internationales et pour les droits de l'homme, a déclaré que la Fédération luthérienne mondiale plaidait en faveur de la justice climatique à travers des projets d'adaptation au climat dans son département pour les programmes de service mondial, ainsi qu'à travers la mobilisation de ses jeunes lors des négociations de la Conférence des Parties.

En lançant ce jour de jeûne pour le climat, la FLM a souligné que le jeûne est une pratique spirituelle qui existe depuis longtemps dans de nombreuses traditions religieuses. Dans la Bible, David a jeûné quand l'enfant qu'il avait eu avec Bethsabée est tombé gravement malade ; Jésus a jeûné pendant 40 jours et 40 nuits au début de son ministère.

" Le jeûne est en même temps, et de manière intense, une expérience corporelle, c'est-à-dire physique, et une expérience spirituelle ", a commenté le pasteur Simone Sinn, secrétaire d'étude de la FLM pour la théologie publique et les relations interreligieuses.

" Le but profond du jeûne est de tourner notre attention vers Dieu, de laisser nos cœurs et nos esprits être touchés par la présence de Dieu, de manière à renoncer à tout acte répréhensible et à revenir à Dieu ", a-t-elle ajouté.

Elle a souligné que Luther avait lui aussi appelé à un jeûne " citoyen " pour " apprendre aux gens à vivre de façon plus modérée " et à un jeûne spirituel avant Pâques, Pentecôte et Noël. Selon Luther, le jeûne aide les chrétiens à prendre conscience de qui ils sont en relation avec Dieu et avec leur entourage.

La FLM fournit des éléments de documentation sur la théologie du jeûne et sur son engagement en faveur de la justice climatique. Les participants au jour de jeûne qui s'abstiennent de consommer de la nourriture pour une journée sont invités à continuer à boire de l'eau. Il est aussi possible de soutenir cette initiative en s'abstenant de produire des émissions de gaz carbonique, par exemple en n'utilisant pas de voiture ou d'appareils électroniques, ou en consommant des produits bio ou à faible empreinte carbone.

Pour suivre et soutenir la campagne sur Twitter, utilisez le hashtag # fastfortheclimate.
- Pour plus d'informations, voir : http://www.lutheranworld.org/content/resource-fast-climate-justice-lutheran-perspective »

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more