Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

« Rendez ma joie parfaite »

En ce temps précédant Noël, nous sommes tous unis par une même attente. Une attente qui porte déjà en elle la joie du Sauveur qui nous est donné. Il nous est donné à tous, individuellement – mais aussi en tous en tant que famille, en tant que communauté. C'est un don qui appelle au partage. Un partage qu'il nous reviendra ensuite de vivre au quotidien, tout au long de l'année. La joie de ce don, sachons la faire vivre. Par-delà les barrières des cultures ou des langues, en dépit des forces qui désunissent et séparent.
Soleil sur la mer en Crète. © Albert Huber

 

« Si donc il est quelque encouragement dans le Christ, s'il est quelque consolation de charité, s'il est quelque communauté d'esprit, s'il est quelque tendresse et quelque compassion, rendez ma joie parfaite: ayez une même pensée, un même amour, une même âme, un même sentiment. »

(Epître de Paul aux Philippiens, 2:1-2)

 

Quel plus beau moment pour célébrer l'union que l'approche de Noël ?

En ce temps de l'Avent, temps d'attente et d'espérance, une même pensée nous anime tous par-delà les mers et les frontières : un Sauveur nous a été promis. Il va venir à notre rencontre, bousculer notre quotidien, transformer nos regards, faire tomber les murs et lancer des ponts par-dessus les abîmes. Le salut est pour tous, en tout point de la terre, il est gratuit ; il est donné maintenant.

Un pont, un lieu de rencontre

Il suffit de pousser la porte... © Albert Huber

Notre-Père en allemand

Notre-Père en anglais (Lesotho)

Notre-Père en douala (Cameroun)

Notre-Père en ewe (Togo)

Notre-Père en langue fang (Gabon)

Notre-Père en goungbe (Bénin)

Notre-Père en italien

Notre-Père en langue sesotho (Lesotho)

Notre-Père en portugais

La Cevaa, Communauté d'Eglises en mission, rassemble à travers le monde 35 Eglises protestantes et 17 millions de chrétiens.

Elle n'est ni un Etat dans l'Etat, ni une ONG, elle ne prêche pas ses intérêts propres ni ne tente de faire primer ses propres objectifs : elle se veut un pont par-dessus les frontières et un lieu de rencontre dans un monde où les murs grandissent chaque jour un peu plus.

C'est pour vivre ensemble cette vie de famille au sein de l'Eglise, la communauté des chrétiens réunis par une même foi et une même espérance, qu'elle s'efforce d'apporter un soutien spirituel, mais aussi psychologique, aux paroissiens de l'Eglise protestante Christ-Roi de Centrafrique placés au milieu des violences d'une guerre civile larvée (lire : "Un pasteur français pour Bangui" ainsi que les dernières nouvelles au sujet de l'Eglise protestante Christ-Roi de Centrafrique, membre de la Cevaa).

C'est pour vivre ensemble cette vie de famille qu'elle plaide pour une meilleure reconnaissance de la place des femmes au sein de leur Eglise (lire : les dernières nouvelles des séminaires AEBA), pour une meilleure reconnaissance du rôle de la jeunesse (lire : les dernières nouvelles Jeunesse) : « Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ » (Galates 3:28). Elle soutient les efforts de médiation des Eglises contre les forces qui désunissent et séparent, qu'elles proviennent des tensions politiques (lire : Togo : les Eglises au secours du dialogue politique) ou des crises sanitaires (lire : Lutte contre le virus Ebola : la cevaa débloque 120.000 euros).

Dans leurs pays, dans leurs communautés, les membres des Eglises de la Cevaa ont une même foi en partage qui les pousse à agir. Pour l'illustrer, nous avons choisi une prière, le « Notre Père », que vous pouvez entendre ici dans quelques-unes des langues pratiquées au sein des 35 Eglises de la Cevaa :

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more