Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Togo : de nombreux projets pour l’EMT

Martine Lawson est présidente de l’Eglise méthodiste du Togo (EMT). Aujourd’hui, elle revient sur son Eglise qui ne cesse de s’étendre dans le pays, et sur ses implications avec la Cevaa.

« Présidente depuis le 15 mai 2016, nous sommes, avec ma collègue secrétaire générale, deux femmes aux commandes de l’Eglise méthodiste du Togo et nous nous appuyons sur des hommes au niveau de l’exécutif. Nous sommes entrées au conseil de la conférence pour remettre en place des structures suite à une crise que notre Eglise a traversé ces dernières années. Cela ne nous empêche pas de continuer à mener les projets que nous avions avant d’être élues.

Au Togo, nous avons lancé une politique d’extension de l’Eglise depuis 2005 : nous étions jusqu’alors, confinés au sud du pays. Nous avons depuis atteint le Nord, mais il faut maintenant implanter des églises, asseoir les structures, rassembler les gens, suivre les fidèles et les fortifier dans la foi. C’est à ce titre que nous avons présenté un projet multi-services à la Cevaa avec notamment, la location d’un bus qui permet l’évangélisation sur le terrain et dont les résultats sont encourageants.

La Cevaa nous aide également dans une ferme agro-pastorale implantée sur un terrain qu’une association d’Eglises nous a donné, lors de la fête des moissons. L’activité de cette ferme avait commencé mais ça ne prenait pas bien. Nous avons dû revoir l’organisation pour confier ce projet à une structure qui gère les projets de l’Eglise (le programme méthodiste de développement communautaire du Togo). Avec ce programme, les choses vont mieux. Entretemps, nous avons embauché un consultant pour aller sur le terrain et faire un audit. Son rapport a mis en évidence la fait qu’il y avait beaucoup de travail. Depuis, des recrutements ont été lancés et nous avons recruté un ingénieur agronome qui, depuis un an, met les choses sur pied. Nous sommes dans cet élan, nous pensons que ce projet sera pérenne après ce financement et que l’Eglise pourra jouir des fruits. » 

 

Martine Lawson, lors du conseil exécutif de la Cevaa au Bénin, avril 2017, DR

 

« Nous avons aussi initié un projet dans le cadre des échanges sud-sud, avec la PCC (Presbyterian Church of Cameroon). Pendant une semaine, nous avons travaillé avec un modérateur, le secrétaire synodal et le responsable de la communication. Ils ont vu que des femmes pouvaient elles aussi, diriger une Eglise et ça nous a réconfortées. En retour, ils nous ont invitées à venir fêter, en novembre 2017, les 60 ans d’autonomie de la PCC. Nos relations vont s’intensifier dans le futur. Ainsi, du 6 au 13 mars, nous avons organisé des échanges de jeunes.

Nous avons également eu une campagne d’évaluation publique du 4 au 10 avril dernier, menée par Alain Guerber, un pasteur suisse originaire d’une ville appelée Porrentruy, dans le massif du Jura. Il a là-bas, une mission qui s’appelle L’Agapé. Nous avons passé une semaine avec lui.

Maintenant, il nous faut accompagner tous ceux qui ont donné leur vie au Seigneur Jésus, afin que l’Eglise grandisse en nombre, que les fidèles soient raffermis dans la foi méthodiste et puissent jouir d’une relation personnelle avec Dieu. Cela nous encourage à aller de l’avant et à mettre en œuvre d’autres projets. »  

 

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more