Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Déclaration commune des responsables des cultes statutaires

A l’occasion du second tour de l’élection présidentielle, Mgr Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg, Christian Albecker, Président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) et René Gutman, Grand Rabbin du Bas-Rhin unissent leur voix pour appeler chaque électeur français à se rendre aux urnes et témoigner ainsi de son attachement aux valeurs d’humanisme, d’ouverture et de générosité.

Dimanche prochain, notre pays vivra un moment essentiel de sa vie politique. Après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle qui ont confirmé un profond bouleversement de la vie politique française, l’heure d’un choix décisif pour l’avenir de notre pays est venue. Au-delà des programmes présentés par les candidats, qu’il importe bien sûr d’examiner avec la plus grande attention, c’est la question des valeurs qui sera fondamentalement en jeu.

En tant que représentants des cultes statutaires de notre région, nous rappelons notre attachement aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité de la République, comprises comme un projet d’ouverture et de générosité de notre pays, qui fonde son rayonnement partout dans le monde. Pour nous, chaque être humain est créé à l’image de Dieu et porteur d’une égale dignité, quelle que soit sa race ou sa religion.

Dans une région frontalière marquée dans son histoire par de terribles blessures, nous voulons rappeler notre profond attachement au projet européen, facteur de stabilité et de paix. Il est certes nécessaire de redonner un nouveau souffle à ce projet, mais sa remise en cause constituerait une régression au profit des replis nationalistes, facteurs d’insécurité et d’instabilité.

Nous appelons donc tous les membres de nos communautés et toutes les femmes et les hommes de bonne volonté à prendre très au sérieux cette échéance électorale. Nous sommes tous concernés et responsables de l’avenir de notre pays : notre devoir est donc d’aller voter. S’abstenir, c’est laisser d’autres décider à notre place et prendre le risque de le regretter. En effet, toute personne en capacité d’exercer ses droits civiques pose un acte politique majeur en mettant son bulletin dans l’urne. Aujourd’hui, le code électoral ne comptabilise pas le vote blanc pour l’obtention d’une majorité. Par ce fait, si le vote blanc est psychologiquement différent d’une abstention ou d’un vote nul, il en a cependant la même absence de valeur politique. À bien lire le contexte de nos élections, il pourrait même, involontairement, favoriser tel candidat. Chacun est appelé à y réfléchir et à assumer intégralement ses responsabilités, en conscience et avec l’aide de Dieu.

Utilisons donc le privilège du droit de vote pour affirmer notre attachement aux valeurs d’humanisme, d’ouverture et de générosité qui sont les nôtres !

 

Mgr Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg

Christian Albecker, Président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL)

René Gutman, Grand Rabbin du Bas-Rhin

 

 

 

Télécharger ici le message au format PDF 

 

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,