Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Avoir un « engagement plus marqué dans l’œuvre d’accueil »

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope, 5

Dans sa lettre de nouvelles, l’Eglise vaudoise d’Italie appelle notamment à une réelle prise de conscience quant à la situation d’accueil des migrants.

L’Eglise vaudoise, intégrée à partir de 1975 à l’Eglise méthodiste d’Italie, compte aujourd’hui environ 20 000 membres adultes partagés en 120 paroisses. Elles sont répandues sur tout le territoire national, mais concentrées en particulier, pour des raisons historiques, dans le Nord-Ouest de l’Italie (Turin), dans trois Vallées nommées « Vallées vaudoises ». L’Eglise est servie par 90 pasteurs et diacres en activité et compte 50 œuvres sociales, éducatives et d’assistance. Elle participe également à la gestion de deux hôpitaux évangéliques (Gênes et Naples).

 

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope

 

Après la communauté juive, la communauté vaudoise est le groupe religieux minoritaire le plus ancien du point de vue historique en Italie (à partir du XIII siècle). A l’époque des croisades et de la Contreréforme, elle a subi des persécutions qui l’ont obligé à un exil temporaire. Dans les années qui ont précédé l’unification de l’Italie, elle a été la première confession non-catholique à obtenir les droits civils pour ses membres. À l’époque de la Résistance contre le fascisme et le nazisme, plusieurs Vaudois prirent position depuis leurs montagnes pour défendre leur liberté et celle de tous les Italiens et de toutes les Italiennes. Enfin, dans l’après-guerre, les Vaudois jouèrent un rôle important dans la revendication du plein droit à la liberté religieuse et à la laïcité de l’Etat défendues par la Constitution républicaine.

 

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope, 2

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope

 

Plus récemment, l’Eglise vaudoise a réaffirmé les principes de liberté de conscience et des droits civils comme le stipule le premier Accord avec l’Etat (prévu par l’article 8 de la Constitution italienne) en 1984, l’Eglise catholique n’a pas toujours pris les mêmes résolutions. Cependant, le chemin œcuménique avec l’Eglise catholique, commencé avec le deuxième Concile du Vatican, a porté ses fruits, rendant possible la visite officielle du Pape François (Turin, le 22 juin 2015) pendant laquelle il a déclaré : « De la part de l’Église catholique, je vous demande pardon pour les attitudes et les comportements non-chrétiens, et même non-humains, que, au cours de l’histoire, nous avons eus contre vous. Au nom du Seigneur Jésus-Christ, pardonnez-nous ».

 

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope, 3

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope

 

Un des secteurs les plus importants de notre engagement social actuel concerne l’accueil des migrants qui arrivent en Italie : à travers la Diaconie Vaudoise et le projet de la Fédération des églises évangéliques d’Italie « Mediterranen Hope » (soutenu par notre église), nous sommes en train d’augmenter les lieux d’accueil des migrants. Nous sommes également en train d’appeler l’opinion publique et les autorités publiques italiennes à un engagement plus marqué dans l’œuvre d’accueil, mais aussi dans la recherche de propositions politiques pour affronter ce grave problème humanitaire d’une façon pérenne.

 

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope, 4

Photos de Paolo Ciaberta pour Mediterranean Hope

 

Enfin, l’évangélisation : même en Italie, on assiste à l’avancement de la sécularisation qui rendent plus fragiles les Eglises chrétiennes historiques, et qui représentent un défi à trouver de nouveaux langages et nouvelles façons de prédication et de témoignage. Mais le changement multiculturel et multi-religieux de la société italienne (8% de la population est aujourd’hui composé d’immigrés ; jusqu’à 12% dans certaines régions) nous invite une nouvelle fois à  « être Eglise ensemble » en intégrant les différentes sensibilités théologiques et spirituelles. Il s’agit d’un nouveau chemin que nos Eglises sont en train d’affronter avec une conscience croissante.

 

Pasteur Eugenio BERNARDINI, Modérateur de la Table Vaudoise

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , , ,