Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Zambie : «Il ne peut y avoir de paix sans justice»

La «Déclaration sur le dialogue national» ("Statement on national dialogue") que nous reproduisons ici, en version originale anglaise, et en version traduite, a été rendue publique le 8 janvier 2018. Elle réunit à la fois le Conseil Chrétien de Zambie, la Communauté d’Églises Évangéliques, et la Conférence Épiscopale Catholique. Elle montre l’inquiétude des responsables des Églises en Zambie au sujet de la situation politique et sociale du pays : ils appellent à un dialogue national afin de faire cesser la violence politique. Et prient pour les victimes de l'épidémie de choléra qui touche, au même moment, une partie du pays et notamment la capitale Lusaka.

STATEMENT ON NATIONAL DIALOGUE (english version)

La déclaration des Églises de Zambie

1. Ladies and gentlemen, welcome to this brief Press Release presentation and we wish you all compliments of the season.

2. Since we are still in the Christmas season, on behalf of the Council of Churches in Zambia (CCZ), Evangelical Fellowship of Zambia (EFZ) and Zambia Conference of Catholic Bishops (ZCCB), we avail ourselves of this opportunity to wish you and through you the nation at large a grace-filled time and God's abundant blessings in this new year and indeed always.

3. The theme and message of Christmas is presented to us by St. Luke the Evangelist when he quotes the angel who appeared to the shepherds: “I bring you news of great joy to be shared by the whole people. Today in the town of David a Saviour is born to you; he is Christ the Lord." St Luke continues, “With the angel there was a great throng of the heavenly hosts praising God in the words, ‘Glory to God in the highest heaven and on earth peace to those of good will’ (Luke 2:10-14). Therefore, joy and peace are the themes of Christmas.

4. The source of the Christian joy, happiness and peace is the fact that we belong to God and participate in God’s life. Therefore, we must respect and reverence each human life and each other as members of God’s household. The greatest gift we Christians can give to the world is the joy and peace proclaimed by the angels. In fact, the birth of Christ marked a definitive reconciliation between humanity and God. Therefore, we are called to live as a reconciled people.

5. In the Bible, peace means love, forgiveness, reconciliation, good will and good relationships between people. This is the good news meant for people of all races, pigmentation, religions, tribes, political affiliation and ideologies. This is the peace we wish for our nation Zambia. However, there can be no peace without justice at personal as well as at all levels of society.

6. True dialogue means a change of heart, attitude and behavior. It is a project, an on-going process and effort. It is the way of life for us Christians which should be heard in our words, seen in our faces and actions because it is in our hearts. Lack of peace hurts everyone especially the weak, the elderly, the poor, women and children. It hurts us Christians because we are essentially brothers and sisters of Jesus Christ who identifies himself with the same poor and the suffering.

7. Despite the public pronouncements that Zambia is a peaceful country, the reality on the ground is different due to many acts of injustice, a growing culture of corruption, incidences of violence and utterances out of deep- seated hatred. We therefore earnestly appeal to all our political leaders to stop insulting each other or anyone who does not agree with their political opinion and start genuinely to respect fellow political players as legitimate opponents with their constitutional right to hold their political opinion and to propagate it among the general public. It demands that all political party leaders declare and enforce zero tolerance for political violence and to bring culprits to book by handing them over to law enforcement institutions. It means that all political leaders must give the planned for ‘national dialogue’ a chance to succeed by committing themselves to dialogue without preconditions with a view to level the playing field. These leaders of political parties must restrain themselves and their members from making inflammatory or irresponsible statements.

8. We also call upon media houses to refrain from sensationalism and polarization of people or political institutions; let them not join the irresponsible people who want to be spoilers of the process and the noble objective of a successful and fruitful national dialogue.

9. Peace cannot come to our country if successful administrations do not take drastic steps to stamp out the endemic corruption among public servants which has reached epidemic proportions against the backdrop of the highest poverty index since the dawn of our political independence in 1964. It is unacceptable that some public service personnel have amassed enormous wealth in dubious or highly questionable ways and within a short time in the service. It is a scandal that year in and year out, the Auditor General’s report reveals hair raising miss-application and miss-appropriation of huge sums of public funds by public officers but few, if any culprits, are punished. For how long shall public anger be restrained given the high unemployment levels particularly among young adults. Unless most of these young adults whose number increases each year can be quickly absorbed by the labor market, we might be sitting on a latent volcano! That is why national dialogue and reconciliation is critical so that politicians and other stakeholders can address the situation and assist the current administration to grow the economy to accommodate job seekers.

10. We believe in dialogue because it is essential for holistic national development as there cannot be any meaningful development where there is tension and lack of effective as well as peaceful engagement among various groups in the country. It is for this reason that we support and wish to contribute and make ourselves available for fhe restorafion of peace in fhe country through dialogue.

11. We are saddened by the recent outbreak of cholera in Lusaka and other parts of the country and the loss of more than 50 persons from this epidemic. Our hearts go to the many families who have lost their loved ones from the disease. We pray for God’s peace, comfort and encouragement during this time of national crisis. We pray for the various teams working on the ground to fight the cholera outbreak so that this may be overcome quickly and life may be restored to normal. We support the efforts of other stakeholders in this battle against cholera and pledge ourselves to collaborate with government in addressing the epidemic.

May God bless our nation Zambia !!

Signed and issued on 8th January 2018

Bishop Alfred Kalembo President of CCZ

Bishop Paul E. Mususu Chairman of EFZ

Archbishop Telesphore G. Mpundu President of ZCCB

 

 

 

DÉCLARATION SUR LE DIALOGUE NATIONAL (traduction en français)

Pour aller plus loin :

1. Mesdames et Messieurs, nous vous souhaitons la bienvenue à cette conférence de presse, et nous vous adressons tous nos vœux.

2. Puisque nous sommes encore à la période de Noël, au nom du Conseil des Églises de Zambie (CCZ), de la Communauté des Églises Évangéliques (EFZ) et de la Conférence des évêques catholiques de Zambie (ZCCB), nous saisissons cette occasion pour vous souhaiter - et à travers vous, à la nation toute entière - un temps rempli des grâces et des bénédictions abondantes de Dieu pour cette nouvelle année et pour toutes celles qui suivront.

3. Le thème et le message de Noël nous sont présentés dans l'Évangile de Saint Luc lorsqu'il cite l'ange qui est apparu aux bergers: «Je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.» Saint Luc continue ainsi : «Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée !» (Luc 2: 10-14). Par conséquent, la joie et la paix sont les thèmes de Noël.

4. La source de la joie chrétienne, du bonheur et de la paix réside dans le fait que nous appartenons à Dieu et participons à la vie de Dieu. Par conséquent, nous devons respecter et révérer chaque vie humaine, et nous respecter les uns les autres en tant que membres de la famille de Dieu. Le plus grand cadeau que nous pouvons offrir au monde est la joie et la paix proclamées par les anges. En effet, la naissance du Christ a marqué une réconciliation définitive entre l'humanité et Dieu. Par conséquent, nous sommes appelés à vivre comme un peuple réconcilié.

5. Dans la Bible, la paix signifie l'amour, le pardon, la réconciliation, la bonne volonté et les bonnes relations entre tous les êtres. C'est la bonne nouvelle adressée à chacun indépendamment de son ethnie, de sa couleur de peau, de sa religion, de sa tribu, de son affiliation politique ou de son idéologie. C'est la paix que nous souhaitons pour notre nation, la Zambie. Cependant, il ne peut y avoir de paix sans justice au niveau personnel et à tous les niveaux de la société.

6. Le vrai dialogue implique un changement de cœur, d'attitude et de comportement. C'est un objectif, un processus et un effort continus. C'est le mode de vie qui nous est destiné, à nous chrétiens ; il doit se percevoir dans nos paroles, se voir sur nos visages et à travers nos actions, parce qu'il vient du cœur. Le manque de paix blesse tout le monde, en particulier les faibles, les personnes âgées, les pauvres, les femmes et les enfants. Cela nous blesse, nous chrétiens, parce que nous sommes essentiellement frères et sœurs de Jésus-Christ qui s'identifie avec les pauvres et les souffrants.

7. Malgré les déclarations publiques selon lesquelles la Zambie est un pays pacifique, la réalité sur le terrain est différente en raison de nombreux actes d'injustice, d'une culture croissante de la corruption, de l'incidence de la violence et des paroles de haine. Nous appelons donc instamment tous nos dirigeants politiques à cesser de s'injurier les uns les autres ou d'injurier ceux qui n'approuvent pas leurs opinions politiques ; nous les appelons à reconnaître véritablement la légitimité de leurs opposants politiques, et à respecter leur droit constitutionnel d'exprimer leur opinion politique et d'en faire état auprès du grand public. Ceci suppose que tous les dirigeants des partis politiques s'engagent à pratiquer une tolérance zéro vis-à-vis de la violence politique, et qu'ils fassent en sorte que les coupables aient à répondre de leurs actes, en les remettant aux institutions chargées d'appliquer la loi. Cela signifie que tous les dirigeants politiques doivent donner au «dialogue national» une chance de réussir en s'engageant à dialoguer sans conditions préalables en vue d'uniformiser les règles du jeu. Ces dirigeants de partis politiques doivent éviter de prononcer des déclarations incendiaires ou irresponsables, et empêcher leurs partisans de le faire.

8. Nous appelons également les médias à s'abstenir de sensationnalisme et à ne pas attiser les tensions entre personnes ou institutions politiques; qu'ils ne se joignent pas aux irresponsables qui voudraient entraver le processus d'un dialogue national fructueux et mineraient ce noble objectif.

9. Il ne peut y avoir de paix dans notre pays si les administrations les plus en vue n'imposent des mesures drastiques pour éradiquer la corruption endémique des fonctionnaires : elle a atteint des proportions épidémiques, alors même que notre pays connaît un taux de pauvreté sans équivalent depuis l'indépendance politique en 1964. Il est inacceptable que certains membres du personnel de la fonction publique aient accumulé d'énormes richesses de manière douteuse ou très discutable, et en peu de temps. C'est un scandale qu'année après année, le rapport de la Cour des Comptes révèle que des sommes toujours plus énormes sont gaspillées ou détournées par des fonctionnaires, et que si peu de coupables soient punis. Combien de temps encore la fureur populaire sera-t-elle contenue, quand on voit les pics qu'atteignent les taux de chômage, en particulier chez les jeunes adultes ? Tant que la plupart de ces jeunes adultes, dont le nombre augmente chaque année, n'auront pas trouvé leur place sur le marché du travail, nous serons assis sur un volcan! C'est pourquoi le dialogue national et la réconciliation sont essentiels, pour que le personnel politique et les autres parties prenantes puissent faire face à cette situation et qu'ils aident le gouvernement actuel à développer l'économie pour accueillir les demandeurs d'emploi.

10. Nous croyons au dialogue parce qu'il est essentiel pour un développement national holistique : il ne peut y avoir de développement significatif là où règnent à la fois des tensions et un manque d'engagement efficace aussi bien que pacifique entre les différentes composantes du pays. C'est pour cette raison que nous soutenons et souhaitons contribuer et nous rendre disponibles pour la restauration de la paix dans le pays par le dialogue.

11. Nous sommes attristés par la récente épidémie de choléra à Lusaka et dans d'autres parties du pays, et par la disparition de plus de 50 personnes du fait de cette épidémie. Nos pensées vont aux nombreuses familles qui ont perdu leurs proches. Nous prions pour recevoir la paix, le réconfort et l'encouragement de Dieu pendant cette période de crise nationale. Nous prions pour que les différentes équipes qui travaillent sur le terrain luttent contre l'épidémie de choléra afin que celle-ci soit rapidement surmontée et que la vie redevienne normale. Nous soutenons les efforts des autres parties prenantes dans cette lutte contre le choléra et nous nous engageons à collaborer avec le gouvernement pour lutter contre l'épidémie.

Que Dieu bénisse notre nation la Zambie !!

Signé et diffusé le 8 janvier 2018

Mgr Alfred Kalembo Président de la CCZ

Mgr Paul E. Mususu Président d'EFZ

Mgr Telesphore G. Mpundu, président de la ZCCB

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more