Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Newsletter
Navigation

« Vivre l’Eglise universelle »

Séminaire NAC Libreville, novembre 2015, DR

Le premier vice-président de l’Eglise Evangélique du Cameroun, Richard Priso Moungole, parle de l’importance des cultures dans les Eglises et du besoin d’équilibre entre cultures et Evangile.

 

 

Résumé de la vidéo

 

Richard Priso Moungole s’est rendu au séminaire Cevaa sur la Nouvelle Action Commune en novembre 2015. Il dit s’y être rendu pour « vivre l'Eglise universelle », et pour « marcher ensemble dans le cadre de la Cevaa ».

 

Nous sommes dans un monde qui évolue vers une mondialisation permettant d'accepter l'autre, d'entrer dans un cadre de tolérance, ajoute-t-il.

 

Aujourd’hui, les cultures exercent encore une grande influence sur les sociétés.

Il est encore compliqué d’arriver à créer une société qui réfléchit et agit dans le même sens.

Ce foisonnement de cultures est une richesse. Il n’y aura jamais de culture universelle, il faut prendre ce qui est positif et rejeter ce qui est négatif. Selon Richard, il faut éclairer les cultures par l'Evangile sans toutefois déraciner les gens de leurs cultures.

 

En Afrique, l’Evangile n’a pas bien été transmis, dit-il ; on a voulu que l'Evangile efface les cultures pour s'implanter alors qu’il aurait fallu travailler avec ces cultures.

 

Dans son Eglise, Richard essaye d’équilibrer les choses.

Sur certains points, c’est difficile à atteindre : il y a des aspects négatifs de la culture que l’on ne peut pas accepter.

 

Il conclut en remerciant la Cevaa, notamment pour son travail de renforcement de la paix et de la tolérance.

 

« Rechercher la paix, l'amour, la vie, c’est l’essentiel pour l'homme. »

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more