Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

Une plaque en hommage aux victimes du massacre de la Saint-Barthélemy

Plaque hommage, DR

La première plaque en hommage aux victimes a été dévoilée au square du Vert Galant, au pied du Pont Neuf à Paris, par la maire Anne Hidalgo, le 13 avril 2016.

Rappel historique : le 24 août 1572 et les jours suivants, le massacre de la Saint Barthélémy a eu lieu à Paris. Plusieurs milliers de protestants furent assassinés à cause de leur religion.

 

Plaque hommage, DR

 

Cette cérémonie était l’occasion de se souvenir de ce massacre. Il fut « la résultante du défoulement d’un peuple sous tension et d’une situation qui a dégénéré », peut-on lire sur le site de l’EPUdF. « Outre l’aspect commémoratif de cet événement, les protestants voient là l’occasion d’un message porteur d’espérance et de fraternité ».

 

A 10h45, Anne Hidalgo a dévoilé la plaque commémorative, première consacrée à l’événement tragique. La cérémonie était organisée par la mairie de Paris en collaboration avec la FPF (Fédération Protestante de France) et la SHPF (Société d’Histoire du Protestantisme Français).

 

Plusieurs discours ont par ailleurs été prononcés : par le président de la FPF, François Clavairoly, par un professeur de l’Université Paris-Sorbonne et membre du comité de la SHPF, Olivier Millet, par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et par le maire du 1er arrondissement, Jean-Fançois Legaret.

 

Alors que les tensions sont vives dans le monde aujourd’hui, cette commémoration permet de rappeler une valeur essentielle du protestantisme : la fraternité humaine.

 

Source : FPF

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,