Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Newsletter
Navigation

TOVO RAMANANTSOA, un pasteur malgache à Maurice

le pasteur Tovo Ramanantsoa

Le Conseil de la Cevaa se tient actuellement à Madagascar (du 11 au 18 octobre). Un pays dont certains pasteurs, comme Tovo Ramanantsoa, quittent les frontières pour s’occuper de communautés malgaches émigrées.

Dimanche prochain, le pasteur Tovo Ramanantsoa sera officiellement installé lors d’un service religieux au temple presbytérien de Saint André à Rose-Hill à Maurice.

 

C’est la première fois que cet homme de 46 ans, marié et père de trois enfants, diplômé de théologie et en lettres françaises, pasteur depuis 1995, prendra des fonctions d’aumônier à l’étranger.

Le choix de Maurice n’est pas anodin : beaucoup de travailleurs malgaches immigrés ont besoin d’être accompagnés spirituellement et c’est plus facile avec quelqu’un qui parle leur langue natale.

 

 

Son nouveau ministère est la concrétisation d’une collaboration entre trois entités : la FJKM (Église de Jésus-Christ à Madagascar) comme Eglise d’envoi, l’Église presbytérienne de Maurice comme Eglise d’accueil et la CEVAA comme facilitateur et bailleur du projet.
C’est un ministère enrichissant en langue et en relations humaines. En langue, car il lui permet de pratiquer 4 langues (le français, l’anglais, le créole mauricien et le malgache). En relations humaines, grâce aux contacts avec des Mauriciens.

 

Ce ministère est différent de celui qu’il avait à Madagascar. Son rôle d’aumônier consistera surtout à épauler des travailleurs dans des moments difficiles (travail, hôpital, tribunal).

C’est un ministère complémentaire de celui des autres responsables religieux malgaches présents auprès des 3 000 immigrés. Certains temps forts sont l’occasion de se rassembler (anniversaire de l’indépendance malgache, galas évangéliques).

 

Son credo ? « Je crois en un avenir meilleur pour cette communauté qui fête ses vingt ans d’existence cette année. À Dieu seul soit la gloire ».

 

Source : article du 13 octobre 2015 dans Le Mauricien

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,