Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'Églises en mission

Togo : un nouveau modérateur et des défis pour l'EEPT

La Cevaa était représentée par son Secrétaire général, le pasteur Célestin Kiki, lors du 74ème synode de l'Église Évangélique Presbytérienne du Togo (EEPT), qui s'est tenu du 8 au 13 mai 2018 à Kpalimé. Ce synode a été marqué par l'élection comme modérateur du Révérend Dr Daniel Mawussi Akotia, succédant au Révérend Pasteur Paul Mensah Avinou. Prenant la parole lors du culte de clôture, il a fait appel à «la collaboration de tous et de toutes pour redonner espoir à toutes les composantes de l’Église».
Le modérateur élu de l'EEPT, le Révérend Dr Daniel Mawussi Akotia © Cevaa

Les délégués de l'Église Évangélique Presbytérienne du Togo, réunis au nombre d'environ une centaine et représentant toutes les régions ecclésiastiques du pays, se sont réunis du 8 au 13 mai 2018 à Kpalimé pour le 74ème synode de l'EEPT, placé sous le thème : «Remplis du Saint Esprit, vous serez mes témoins». La Cevaa était représentée par son Secrétaire général, le pasteur Célestin Kiki. Ce 74ème synode a vu notamment l'élection comme modérateur du Révérend Dr Daniel Mawussi Akotia, qui est ainsi appelé à succéder au Révérend Pasteur Paul Mensah Avinou pour un mandat de 4 ans. Le modérateur est le garant de la constitution de l'Église et de ses textes d'application. Il veille à la bonne gestion des ressources humaines, matérielles et financières, et représente l'EEPT auprès des pouvoirs publics et dans ses relations avec les autres Églises.

Le nouveau modérateur élu a été présenté lors du culte de clôture aux fidèles de l’EEPT, aux invités, partenaires des Églises sœurs des pays étrangers, aux autorités administratives, politiques, religieuses et traditionnelles. Il a dit compter sur l’assistance du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, pour être à la hauteur des attentes pour le rayonnement, l’affirmation et la grandeur de Dieu sur le plan national et international. Se disant conscient «des difficultés énormes» qui l'attendent, il a fait appel à «la collaboration de tous et de toutes pour redonner espoir à toutes les composantes de l’Église».

Retour sur le parcours du modérateur élu

Pour aller plus loin :

Né le 3 août 1969 à Ahlon Awunadzassi dans la préfecture de Danyi, le Révérend Dr Daniel Mawussi Akotia est le Recteur de l'UPAO-Togo, basée à Atakpamé, l'un des trois campus de l’Université Protestante de l’Afrique de l’Ouest avec Abidjan (Côte d'Ivoire) et Porto-Novo (Bénin). Il a obtenu une licence de théologie à Porto-Novo en 2004, et une maîtrise en 2008. Il a poursuivi sa formation à l’Université Protestante de l’Afrique Centrale (UPAC) de Yaoundé (Cameroun), où il a obtenu un Master 2 en 2012 et un Doctorat en théologie en 2016. Entretemps, il a exercé ses fonctions pastorales notamment à Kpalimé (où il a été pasteur stagiaire de district de 2004 à 2008) et à Lomé (de 2009 à 2011, il a été chargé de la paroisse de Tokoin Wuiti et de la paroisse francophone de Lomé). À partir de 2016, il a été enseignant à l'UPAO-Togo.

«L'Église doit être une force de proposition»

Ce 74ème synode, qui a vu également la consécration de sept pasteurs stagiaires au ministère pastoral, a débouché sur plusieurs décisions importantes, parmi lesquelles l'examen et l’amélioration du système financier de l’EEPT et le lancement d'un recensement général de ses fidèles dans un délai de trois mois. Organisé jusqu'alors tous les ans, le synode aura désormais lieu tous les deux ans. Enfin a été validé le projet d'organiser une semaine de la santé de l’EEPT, qui se tiendra cette année du 8 au 15 juillet et qui est appelée à se pérenniser.

Banderole du 74ème synode de l'EEPT © Cevaa

Le thème du synode, «Remplis du Saint Esprit, vous serez mes témoins», avait été choisi par la Commission de Réflexion Théologique de l'EEPT (CRTh) en référence au verset 8 d'Actes 1. Un choix qui répondait à une interpellation adressée au cours du synode précédent («les thèmes du synode doivent tenir compte des problèmes réels de l'Église»), et qui a conduit la CRTh à étudier tout particulièrement cette année la question de l'évangélisation. Ce thème et ce verset ont alimenté tout un travail sur la notion de mission, replacée dans le contexte actuel, qui a non seulement permis d'aborder les différentes techniques d'évangélisation, mais au cours duquel a également été souligné le fait que «l'Église doit être une force de proposition par rapport aux grands défis de l'heure : problèmes éthiques, sida, jeunesse, homosexualité, sectes...». La conclusion des travaux de la Commission de Réflexion Théologique a insisté sur ce besoin de «recherche d'une spiritualité, d'une éthique et de repères moraux pour orienter la vie des femmes, des hommes, des jeunes et des enfants dans un monde face aux défis émergents ou déjà existants depuis toujours.»

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , , ,