Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

Prière des bâtisseurs

Ce pourrait être la prière d'un artisan, d'un maçon ; elle nous vient du XIIème ou du XIIIème siècle et son auteur, travaillant sur le chantier d'une cathédrale, est resté anonyme. Ce peut être, aujourd'hui encore, la prière de tous ceux qui bâtissent des ponts, créent des liens ; la prière des envoyés du Défap, dont la présence rend tangibles les relations tissées entre Églises... C'est aussi la prière que vous laisse, en ce mois de mars, le chargé de communication du Défap et de la Cevaa, au moment de passer le relais.
Travaux de groupe à l'Assemblée Générale de la Cevaa d'octobre 2014 à Saly, Sénégal © Cevaa

 

De l'auteur de cette prière, on ne sait rien ou presque : artisan anonyme, il nous a laissé ce très beau texte dédié aux bâtisseurs de cathédrales. Un texte qui nous vient du cœur du Moyen-Âge. Mais qui nous parle encore aujourd'hui, et dont les questionnements trouvent écho dans nos préoccupations quotidiennes.

Cet appel à bien user du temps, à savoir allier la hâte et la lenteur, le zèle et la paix ; ce rappel que tout travail est vide sauf là où il y a amour, qui semble faire écho aux paroles de Paul aux Corinthiens (1 Cor. 13) ; cette volonté de don... Tout ceci se retrouve aujourd'hui dans les relations entre Églises qui se matérialisent à travers les projets, les envoyés - tout ce qui raconte aujourd'hui devant nous une histoire moderne de la mission, faite d'efforts partagés, de relations entretenues, et d'une foi commune, au-delà des différences culturelles, au-delà des frontières et des continents.

C'est dans cet esprit qu'a travaillé aussi, depuis fin 2013, le chargé de communication du Défap et de la Cevaa.

Appelé pour un temps sous d'autres horizons, je voulais souhaiter encore bien des moments de riches partages à toute l'équipe du Défap, avec laquelle j'ai eu grand plaisir à travailler, et à toutes celles et tous ceux que j'ai eu l'occasion de rencontrer à travers la Cevaa, que ce soit au secrétariat de Montpellier, au Bénin ou au Sénégal ; souhaiter aussi un bon travail à celles et ceux qui prendront le relais pour continuer à faire connaître les activités du Service Protestant de Mission et de la Communauté d'Églises en Mission.

Je penserai à vous tous depuis Madagascar.

Franck Lefebvre-Billiez 

 

Apprends-moi, Seigneur,
à bien user du temps que tu me donnes pour travailler
et à bien l’employer sans rien en perdre.
Apprends-moi à tirer profit des erreurs passées
sans tomber dans le scrupule qui ronge.
Apprends-moi à prévoir le plan sans me tourmenter,
à imaginer l’œuvre sans me désoler si elle jaillit autrement.
Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur,
la sérénité et la ferveur,
le zèle et la paix.
Aide-moi au départ de l’ouvrage,
là où je suis le plus faible.
Aide-moi au cœur du labeur
à tenir serré le fil de l’attention.
Et surtout comble Toi-même les vides de mon œuvre.
Seigneur, dans tout labeur de mes mains
laisse une grâce de Toi pour parler aux autres
et un défaut de moi pour me parler à moi-même.
Garde en moi l’espérance de la perfection,
sans quoi je perdrais cœur.
Garde-moi dans l’impuissance de la perfection,
sans quoi je me perdrais d’orgueil.
Purifie mon regard :
quand je fais mal,
il n’est pas sûr que ce soit mal
et quand je fais bien,
il n’est pas sûr que ce soit bien.
Seigneur, ne me laisse jamais oublier que tout savoir est vain.
Et que tout travail est vide sauf là où il y a amour.
Et que tout amour est creux qui ne me lie pas
à moi-même et aux autres et à Toi.
Seigneur, enseigne-moi à prier avec mes mains,
mes bras et toutes mes forces.
Rappelle-moi que l’ouvrage de ma main t’appartient
et qu’il m’appartient de te le rendre en le donnant.
Que si je fais par goût du profit,
comme un fruit oublié
je pourrirai à l’automne.
Que si je fais pour plaire aux autres,
comme la fleur de l’herbe
je fanerai au soir.
Mais si je fais pour l’amour du bien
je demeurerai dans le bien.
Et le temps de faire bien et à ta gloire,
c’est tout de suite.

Amen

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,