Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission
Navigation

« Eglises et santé » : témoignage d’Alfred Degny

Alfred Degny

Membre du comité « Eglises et santé », Alfred Degny est économiste, directeur général de l’hôpital méthodiste de Dabou. Il témoigne pour nous de son expérience.
Quel est votre rôle au sein de la Cevaa ?

 

« La Cevaa m'a fait l'honneur de me coopter pour faire partie du Comité technique opérationnel qui a pour rôle d'apporter un appui au travail de la chargée de mission, le Dr Mathilde Guidimti Andet, dans le cadre du projet "Solidarité Santé OPM Cevaa ". 

 

Les responsables de la Cevaa m'ont accordé leur confiance suite aux travaux que nous avons effectués ensemble pendant les séminaires de Kpalimé [NDR : le séminaire de Kpalimé, au Togo, a eu lieu en mai 2014] et d'Abidjan [NDR : la réunion de travail du bureau a eu lieu en Côte d’Ivoire en novembre 2014, à la suite du séminaire de Kpalimé, pour valider les projets des Eglises].

 

La Cevaa regroupe en son sein des Eglises propriétaires d'hôpitaux que leur ont légués les missionnaires. Il y a une constante qui caractérise ces hôpitaux, c'est qu'ils ont des difficultés de fonctionnement par manque de soutien financier, alors qu'ils font du social. »

 

Alfred Degny

Alfred Degny

 

Quel est l’enjeu principal du comité « Eglises et santé » ?

 

« L'enjeu, à mon avis, est d'aider ces établissements à se restructurer sur plusieurs plans, dont la gouvernance, la qualité des prestations, le renouvellement ou l'acquisition d'équipements, ce afin de les rendre financièrement viables et donc de pouvoir envisager leur avenir avec plus de sérénité, d’en faire des hôpitaux pilotes labellisés Cevaa. »

 

Parlez-nous de votre hôpital.

 

« L'hôpital Méthodiste de Dabou est un hôpital général comportant 110 lits répartis dans cinq services (médecine générale, pédiatrie, chirurgie, gynécologie-obstétrique). On y trouve aussi un cabinet dentaire, un laboratoire d'analyses médicales, un service d'imagerie, une pharmacie, etc. Grâce à un financement de la Cevaa, nous avons acquis un échographe du cœur.

 

Comme tous les hôpitaux confessionnels, nous nous battons pour résoudre les problèmes financiers et nous pensons que, avec l'appui de la Cevaa, nous allons mutualiser nos efforts pour arriver à bout de cet épineux problème. »

 
A quels enjeux principaux faites-vous face en Côte d’Ivoire en tant que directeur d’hôpital ?

 

« Nous avons le défi de réduire le taux de mortalité infantile et maternel, et le délicat problème du VIH-SIDA. Ces deux problèmes sont aussi bien internes que nationaux. »

 

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,