Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Attentat à Charlie Hebdo : réactions des protestants de France

Une journée de deuil national a été décrétée en France au lendemain de l'attaque qui a visé l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. La Fédération protestante de France, "au nom du protestantisme français", a tenu dans un communiqué à exprimer "notre révolte" et à condamner "cet acte odieux qui touche nos coeurs et nos consciences". Le Défap, service missionnaire des Églises de France, rappelle "que vivre ensemble et différents est un combat. Combat perdu lorsque l’intolérance et la haine règnent. Gagné lorsque chacun, au contact de l’autre et sous le regard de Dieu, mesure le chemin à faire pour que la vie ensemble soit possible."

LE COMMUNIQUÉ DE LA FPF
LE COMMUNIQUÉ DU DÉFAP

>> Comment s'est déroulée l'attaque contre Charlie Hebdo (Le Monde) <<
>> Des suspects recherchés (en direct sur Le Parisien) <<
>> Charb, Cabu, Tignous, Wolinski... Les morts de la fusillade (Le Point) <<

Communiqué de la Fédération protestante de France

"Charlie Hebdo : Journal responsable" : "Une" alternative du journal publiée en septembre 2012, suite à la polémique sur la publication de caricatures de Mahomet.

Au moment où un horrible attentat perpétré dans les locaux du journal Charlie Hebdo a fait au moins 12 victimes dont 10 journalistes et deux policiers, nous voulons exprimer ici notre plus vive émotion et surtout notre affection et notre solidarité pour les victimes, leurs familles, leurs proches, leurs amis.

Au nom du protestantisme français, nous exprimons notre révolte et nous condamnons cet acte odieux qui touche nos coeurs et nos consciences.
Jamais nous ne laisserons des hommes être ainsi lâchement assassinés sans réagir, ni rappeler combien la vie humaine est précieuse aux yeux de Dieu, et nous affirmons qu’aucune justification n’a de raison d’être à cet égard qui pourrait se prévaloir d’une religion quelle qu’elle soit.

Nous redisons que la République laïque et ses valeurs, notamment la liberté de conscience, la démocratie et la liberté de la presse demeurent pour nous au fondement de notre vivre ensemble.

François Clavairoly
Président de la Fédération protestante de France

 

Communiqué du Service protestant de Mission - Défap

La dimension symbolique de la fusillade qui a eu lieu ce mercredi 7 janvier au sein de la rédaction de Charlie Hebdo n’a échappé à personne. Derrière les noms de Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, et de chacun des douze morts de cette attaque (dix journalistes, deux policiers), les victimes ont également pour nom liberté d’expression, libertés publiques, vivre ensemble... Voilà pourquoi ce massacre nous touche tous et toutes intimement. Au-delà des personnes assassinées et de leurs familles endeuillées, nous sommes nous aussi, indirectement, victimes.

Face au choc d’un tel massacre, les responsables religieux, pourtant régulièrement pris pour cibles par le journal satirique, ont réagi avec une même vigueur. À commencer par les représentants musulmans, qui ont fait part de leur horreur devant cette attaque et appelé à éviter les amalgames avec l’islam. La Fédération Protestante de France a diffusé un communiqué, reproduit sur notre site, où l’on peut lire notamment : «Au nom du protestantisme français, nous exprimons notre révolte et nous condamnons cet acte odieux qui touche nos cœurs et nos consciences». Ce texte rappelle «combien la vie humaine est précieuse aux yeux de Dieu» et réaffirme «que la République laïque et ses valeurs, notamment la liberté de conscience, la démocratie et la liberté de la presse demeurent pour nous au fondement de notre vivre ensemble.» La Conférence des Responsables de culte en France, qui regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l’Islam et du Judaïsme, s’est réunie jeudi ; elle a diffusé une déclaration dans laquelle ces responsables se disent unanimes dans la défense «des valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité, et en particulier, la défense de la liberté d’expression», et affirment leur engagement à «poursuivre cet élan de partage, de dialogue et de fraternité».

Quand le religieux devient facteur de paix

Que la peur se répande, que la société française se raidisse, qu’elle se fasse chaque jour plus intolérante et plus violente, que la méfiance entre cultures et entre religions devienne la norme, que le dialogue interreligieux tourne à la dénonciation, et les intégrismes auront gagné. Et tous les extrémismes, qu’ils soient religieux ou politiques. Tous ceux qui se nourrissent du refus du dialogue, de l’excès de peur et d’incompréhension.

Par les relations internationales qu’il contribue à entretenir par l’intermédiaire des Églises, à travers ses envoyés et les échanges de personnes qu’il facilite, le Service protestant de Mission - Défap est présent dans plus d’une vingtaine de pays. Dans certains de ces pays, le christianisme est majoritaire ; dans d’autres, l’islam ; et dans diverses régions du monde, des tensions grandissantes sont nettement perceptibles. Elles ignorent les frontières. Elles se propagent par crises, à travers des explosions de violence comme en Centrafrique, à travers les déplacements de populations et le déracinement des réfugiés. Au Sénégal, au Cameroun, elles viennent ébranler des sociétés où les religions cohabitaient de manière paisible.

Le Défap est donc un creuset au sein duquel se forgent des relations entre personnes appartenant à des mondes différents. Le Défap sait le respect qu’il faut porter aux convictions d’autrui, aux cultures d’ailleurs. Il se méfie des amalgames et des caricatures. Il sait également que vivre ensemble et différents est un combat. Combat perdu lorsque l’intolérance et la haine règnent. Gagné lorsque chacun, au contact de l’autre et sous le regard de Dieu, mesure le chemin à faire pour que la vie ensemble soit possible.

Et alors le religieux devient facteur de paix.

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more