Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Congo : "Aider à l'épanouissement des femmes" au sein des Eglises

Comment permettre aux femmes d'accéder aux postes de responsabilité au sein d'une Eglise, l'EEC (Eglise Evangélique du Congo, membre de la Cevaa) encore presque exclusivement dirigée par des hommes ? C'est tout l'objet de la relecture des textes de Paul à laquelle s'attache Eléonore Liévine Kissadi, épouse Bouanga, pasteur de l'EEC. Actuellement en deuxième année de thèse, elle vient poursuivre en France, avec le soutien financier de la FAP, ses travaux qui portent sur "l'autorité de la femme dans l'Eglise".

 

Au sein de l'Eglise Evangélique du Congo (EEC), membre de la Cevaa, comme dans de nombreuses Eglises d'Afrique, les postes de responsabilité restent encore, aujourd'hui, réservés de fait aux hommes. Une relégation qui s'appuie notamment sur une lecture traditionnelle des lettres de Paul sur les femmes. Eléonore Liévine Kissadi, épouse Bouanga, pasteur de l'EEC et actuellement en formation doctorale théologique à l'université protestante d'Afrique centrale, plaide pour une relecture des textes de Paul, afin de permettre aux femmes de trouver pleinement leur place dans l'Eglise. Elle vient poursuivre en France, avec le soutien financier de la Fondation pour l'aide au protestantisme réformé (FAP), une thèse sur le thème suivant : "L'autorité de la femme dans l'Eglise : étude exégétique de 1 Corinthiens 14 33b-35 et 1 Timothée 2 11-14 - essai d'actualité contextuelle dans l'Eglise Evangélique du Congo".
 
"L'objectif, souligne-t-elle, est d'arriver à épanouir les femmes de l'EEC, parce que jusqu'à présent, elles dorment encore. Nous voulons que les femmes soient mieux représentées dans les postes de responsabilité". Une préoccupation qu'elle souhaite voir étendue à d'autres Eglises, au-delà de l'EEC.
 
Comment aider les femmes à devenir des acteurs de changement ? Comment leur permettre de prendre conscience, en dépit de lectures traditionnelles des textes bibliques, du rôle qu'elles ont à jouer ? Cette place des femmes au sein des Eglises et de la société est aussi une préoccupation majeure de la Cevaa, à travers le programme AEBA (Animation en Etudes Bibliques Appliquées). La dernière session s'est tenue du 16 au 29 juin 2013 à Porto-Novo, au Bénin et a réuni trente-deux femmes venues de pays aussi divers que le Maroc, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Togo, le Bénin.
Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more