Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CEVAA - Communauté d'églises en missionCommunauté d'églises en mission

Troisième session des séminaires AEBA au Rwanda

Entamée en 2012, la série de séminaires d'Animation en Etudes Bibliques Appliquées (AEBA) au Rwanda arrive à son terme avec la troisième et dernière session, qui se tient à Kigali du 8 au 23 novembre 2014. Une session particulière, non seulement par son programme, faisant la part belle aux questions de développement et de gestion des conflits, mais aussi parce qu'elle donnera lieu à la remise d'un diplôme de formatrice en AEBA aux participantes qui seront allées au bout des trois sessions et auront franchi avec succès les évaluations des connaissances...
La fiche de l’EPRwanda
Retour sur le premier séminaire AEBA au Rwanda
Retour sur le deuxième séminaire AEBA au Rwanda
Séminaires AEBA pour l'Afrique de l'Ouest : session de juin 2013 à Porto-Novo (Bénin)
Séminaires AEBA pour l'Afrique de l'Ouest : reportage sur la deuxième session en juillet 2014 au Bénin
Culte d’ouverture en présence du Président de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda, le Pasteur Elisée Musemakweli

 

La première session des séminaires AEBA (Animation en Etudes Bibliques Appliquées) au Rwanda avait eu lieu en novembre 2012. Deux ans plus tard, presque jour pour jour, la troisième et dernière session, organisée comme les précédentes en collaboration avec la Kerk-in-Actie et l'Eglise Presbytérienne au Rwanda, s'apprête à clôturer le programme. Avec la présence d'une trentaine de participantes venues de toutes les régions de l’Eglise Presbytérienne du Rwanda, et sous la facilitation de Samuel Désiré Johnson, Secrétaire Exécutif Pôle Animations de la Cevaa, d'Annelise Maire, membre de la Coordination Animations de la Cevaa, et de la Pasteure Fidèle Fifamè Houssou-Gandonou, Docteure en théologie.

Prédication de la Pasteure Julie Kandema

Cette session a débuté le 8 novembre 2014 avec un culte d'ouverture célébré au centre Isano à Kigali (à l'endroit même où se tient le séminaire) sous la haute présidence du Président de l'Eglise Presbytérienne au Rwanda, le Pasteur Elisée Musemakweli. Et ce en dépit des difficultés que faisait planer le développement de la maladie à virus Ebola sur les déplacements des facilitateurs : jusqu'à trois semaines de l'ouverture du séminaire, il n'était pas possible de savoir si cette dernière session pourrait avoir lieu - un point sur lequel le Pasteur Samuel Désiré Johnson, Secrétaire exécutif chargé du Pôle Animations, est revenu au cours de son intervention lors du culte. La présence de l'ensemble du Secrétariat de la Cevaa au cours du mois d'octobre à Saly (Sénégal) à l'occasion de l'Assemblée Générale de la Communauté d'Eglises en mission, risquait en effet de leur fermer les frontières du Rwanda, le Sénégal étant alors officiellement inscrit sur la liste des pays touchés par l'épidémie...

Lors de ce culte d'ouverture, la prédication dite par la Pasteure Julie Kandema a eu pour thème « la réalisation des promesses de Dieu ». En s’appuyant sur le fait que le projet AEBA, démarré il y a deux ans, arrive sans problèmes à son terme, elle a loué la fidélité de Dieu qui tient toujours ses promesses. Quand bien même nous, les chrétiens, ne lui sommes pas toujours fidèles... Un exemplaire de la nouvelle Brochure d’Animation théologique a été remis symboliquement au Président de l'Eglise Presbytérienne au Rwanda.

Aider les femmes à transformer leur Eglise

Un exemplaire de la nouvelle Brochure d’Animation théologique a été remis au Président de l’EPRw

Pour la Cevaa comme pour l'Eglise Presbytérienne au Rwanda, ces séminaires de formation vont bien au-delà de simples sessions d'études bibliques. Il s'agit de doter les femmes de véritables outils conceptuels et théologiques pour leur permettre d'affirmer leur place au sein de l'Eglise et de la société, comme forces de transformation. C'est là qu'entre en jeu l'animation théologique - à savoir la confrontation de la lecture de l'Evangile aux réalités socioculturelles vécues par chaque Eglise, la réactualisation constante du message évangélique, la réflexion critique, à partir de l'Ecriture, sur le monde et sur l'Eglise. Il s'agit de mettre en résonance les textes bibliques avec ce qui est vécu aujourd'hui dans les Eglises pour en dégager un message approprié, loin des lectures toutes faites et des interprétations figées. En outre, les séminaires AEBA ayant pour but de former des formatrices, il s'agit de répandre de la manière la plus large une formation destinée à aider les femmes à gagner en autonomie ; prendre en charge leur destin et s'affirmer au sein de l'Eglise ; mieux lutter contre tout ce qui les dégrade (violence, déconsidération sociale, pauvreté etc.). L'objectif étant de leur permettre de participer de façon plus efficace à leur développement, à celui de l'Eglise et de la société en général.

Pour mesurer l'impact de cette formation dans la vie des participantes, et la manière dont elles ont pu la mettre en oeuvre, cette troisième session AEBA a tout d'abord fait le point sur « ce qu'il s'est passé depuis l'année dernière » ; avant d'entamer un programme consacré notamment aux questions liées au développement et à la gestion des conflits, et riche en exercices d'animation théologique, exercices d'animation de groupe et divers travaux théoriques et pratiques. Fin prévue pour cette dernière session : le dimanche 23 novembre, avec la remise des attestions et diplômes lors du culte de clôture. Les participantes qui auront assisté à l'ensemble des trois sessions et auront satisfait aux évaluations des connaissances pourront, dès lors, se prévaloir du diplôme de Formatrice en AEBA.

Actions sur le document
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • facebook
    • twitter
    • favoris
    • more